Actualités

Médias et technologies de l'information : plus de coordination pour mieux répondre aux besoins

Les jeunes générations possèdent des appareils électroniques et utilisent quotidiennement les réseaux sociaux. Cette familiarité n'implique pas nécessairement une compétence d'utilisation. Si beaucoup a déjà été fait dans les écoles du canton de Fribourg, une coordination plus large est devenue nécessaire pour répondre aux développements des technologies de l'information et aux exigences des plans d'études. Le concept cantonal pour l'intégration des Médias, Images, Technologies de l'Information et de la Communication (MITIC) adopté par le Conseil d'Etat le 9 mai 2017 donne le cadre de l'action, renforce le pilotage du système et met les MITIC au service des apprentissages.

Le canton de Fribourg est conscient depuis de nombreuses années de l'importance des nouvelles technologies pour l'enseignement. C'est grâce à l'impulsion d'une motion émanant du Grand Conseil, qu'une première stratégie d'intégration des technologies de l'information et de la communication pour les écoles fribourgeoises est élaborée dans les années 2000. Elle conduit à la création du Centre de compétence fri-tic qui, ouvert en 2001, permet la formation de plus de 140 personnes ressources qui se déploient sur le terrain ainsi que celle de 28 formateurs et formatrices d'enseignant-e-s dans le domaine des TIC à disposition des écoles. Il développe également le site www.friportail.ch , dédié aux enseignant-e-s.

Une évolution importante

Or, en plus de 15 ans, les technologies de l'information et communication ont fortement évolué : de TIC elles ont devenues MITIC. En effet, avec l'émergence des réseaux sociaux les jeunes se retrouvent bombardés quotidiennement d'informations. Mais possèdent-ils vraiment les capacités pour les utiliser à bonne escient ? Et les enseignants et les enseignantes sont-ils assez bien armés pour répondre à ce flux continu et aux conséquences qui l'accompagnent ? Qu'en est-il de l'institution scolaire elle-même ? Met-elle suffisamment le numérique au service des apprentissages, comme le prévoient les plans d'études ? Offre-t-elle les conditions adéquates pour tous les élèves du canton pour se former dans ce domaine omniprésent dans leur vie quotidienne ? Quels sont les moyens de prévention et d'intervention qui peuvent être mis en œuvre pour répondre aux dangers liés à l'utilisation de ces MITIC ?

Répondre aux besoins, ensemble

C'est à toutes ces questions que le nouveau Concept MITIC a pour ambition de porter réponse, sur la base de 4 domaines principaux : i) les ressources humaines et la formation, ii) les ressources pédagogiques et les logiciels, iii) les ressources matérielles et techniques, iv) la prévention et l'intervention. Concernant l'école fribourgeoise dans sa globalité, il a été élaboré par un groupe de travail composé de onze personnes représentant les services de l'enseignement, de la formation professionnelle, de l'informatique et des communications sur mandat du Conseiller d'Etat, Jean-Pierre Siggen.

Après avoir analysé les besoins actuels des élèves, des enseignant-e-s, mais également les besoins de l'institution, neuf objectifs généraux ont été définis, dont découlent des mesures concrètes pour améliorer l'intégration des MITIC. Il s'agit également de satisfaire aux nouvelles exigences fixées dans les nouveaux plans d'études : le Plan d'études romand (PER) entré en vigueur en 2011 et le Lehrplan 21 qui entrera en vigueur en 2019. Le pilotage et l'évaluation du système global en font aussi partie.

La réussite de l'intégration des MITIC dans l'enseignement nécessite la mise en place de solutions coordonnées au niveau cantonal (et non plus au niveau local). Les systèmes d'information doivent être harmonisés pour permettre la collaboration et l'échange d'information. Le niveau d'équipement matériel et d'accès aux ressources numériques doit pouvoir assurer l'égalité des chances de chaque élève scolarisé dans le canton de Fribourg.

Les priorités

Parmi les priorités, figure la formation du corps enseignant au et par le numérique qui sera effective d'ici à 2019 et l'élaboration d'une stratégie globale de prévention et de sensibilisation face aux risques dans l'utilisation des MITIC à destination des élèves, des parents, des enseignant-e-s d'ici à la fin 2018. La mise en place d'une acquisition centralisée de matériel informatique et de logiciels à des prix avantageux est prévue pour la fin 2018. Des normes seront édictées à l'attention des communes qui sont compétentes pour l'achat du matériel informatique au niveau de la scolarité obligatoire. L'Etat est responsable de l'équipement des écoles du secondaire II et de la formation professionnelle.

Introduction de l'informatique comme science dans les écoles ?

Au collège : le plan d'études de la branche cantonale informatique/bureautique de première année de collège de façon va évoluer vers un enseignement de l'informatique comme science. Un groupe de travail, comprenant des enseignant-e-s de chaque collège, a été constitué afin d'élaborer le nouveau plan d'études. Le cours, obligatoire et donné à raison de deux heures hebdomadaires, sera introduit dès la rentrée scolaire 2018/2019. Il permettra ainsi aux collégiens et aux collégiennes du canton de disposer de connaissances utiles dans le domaine des technologies de l'information et de la communication et contribuera à renforcer l'aptitude des élèves aux études universitaires.
A l'école obligatoire : un module " médias et informatique " est prévu par le Lehrplan 21 dès le 2e cycle. Des réflexions quant à l'actualisation du PER sur ce point sont en actuellement menées.