Et si quelqu'un t'a fait du mal ?

Si quelqu'un t'a fait du mal, donc qu'il s'est servi de ton corps, on parle alors d'abus sexuel.

La loi est très claire au sujet des abus sexuels sur mineur(e)s comme toi :

  • C'est interdit et c'est puni par la loi.
  • Un adulte ou un plus grand n'a pas le droit d'utiliser ton corps pour son propre plaisir sexuel, même si toi tu es d'accord.
  • Il est également interdit de te forcer à regarder des images à caractère sexuel (pornographie*).

*Sais-tu ce que c'est, la pornographie ? C'est une mise en scène (comme au théâtre) de la sexualité des adultes, avec beaucoup d'exagérations et de trucages, en vidéos ou en images. Ces films ou images sont destinés aux adultes, mais pas tous n'aiment voir cela. Pour les enfants, c'est différent car ils ne sont pas préparés à cela.

Que faire si cela t'arrive ?

Si tu es mal à l'aise avec quelque chose qui s'est passé qui concerne ton corps ou la sexualité (avec quelqu'un de connu ou d'inconnu, avec ou même sans violence) : c'est très important d'en parler à un adulte de confiance (parent, parrain ou marraine, enseignant ou enseignante, infirmière ou médecin scolaire, formatrice en santé sexuelle).

C'est important de le faire même si on a insisté pour que tu gardes le secret. Tu sens en toi si c'est un « bon » ou un « mauvais » secret à garder. Tu n'as RIEN FAIT DE MAL, tu n'es pas responsable de ce qui est arrivé. Pourtant,  c'est souvent ce que pensent les victimes d'abus sexuel  (= les personnes qui ont subi un abus sexuel) et c'est ce qui les empêche d'en parler. Si tu gardes ce qui s'est passé pour toi, la personne qui t'a fait du mal peut recommencer à te blesser.

En cas de doutes, ou si tu ne sais pas à qui en parler, nous t'encourageons à appeler le Centre fribourgeois de santé sexuelle au 026 305 29 55. Tu peux aussi téléphoner au numéro 147 qui répond 24 heures sur 24 / 7 jours sur 7 en cas d'urgence.

Actualités liées