La décision d'accueillir ou d'interrompre une grossesse n'est jamais simple, ni banale. Lorsqu'on se trouve face à une grossesse imprévue, on peut se sentir perdu(e) et  démuni(e). Face à un évènement aussi important, il est important de pouvoir faire un choix et ne pas agir dans l'urgence.

La décision de garder ou d'interrompre une grossesse
Les conseillers/ères offrent des entretiens gratuits et confidentiels. Ils/Elles offrent écoute, accompagnement et informations aux femmes, aux hommes et aux couples, en collaboration avec le réseau fribourgeois (médecins, sages-femmes, services sociaux).

Les délais
Durant les 12 premières semaines, la décision incombe à la femme de garder ou d'interrompre la grossesse (art 119-120CP). Le médecin traitant doit s'entretenir de manière approfondie avec elle, la conseiller et lui remettre la liste des centres  de consultation et d'aide. Après l'écoulement du délai, l'interruption est non punissable si un avis médical démontre qu'elle est nécessaire pour écarter le danger d'une atteinte grave à l'intégrité physique ou d'un état de détresse profonde de la femme enceinte.

L'interruption de grossesse (quelle que soit la méthode) est prise en charge par l'assurance maladie (tenant compte de la franchise).

Femmes mineures
Les jeunes femmes de moins 16 ans doivent s'adresser à un centre spécialisé pour mineures. Dans le canton de Fribourg, c'est le Centre fribourgeois de santé sexuelle qui a reçu ce mandat.

Actualités liées