L'Etat de Fribourg achète le site de Tetra Pak à Romont

12 Septembre 2016 -09h15

Le Conseil d'Etat a décidé d'acheter au groupe Tetra Pak le site de Romont. Sous réserve de l'accord du Grand Conseil, l'Etat de Fribourg deviendra propriétaire du site le 1er avril 2017. Cet achat s'inscrit clairement dans la stratégie de promotion économique et de politique foncière active voulue par le gouvernement.

 

Depuis l'annonce de l'arrêt des activités du groupe Tetra Pak à Romont, des contacts réguliers ont été entretenus entre les services de la Direction de l'Economie et de l'emploi et la direction du site de Romont, ainsi qu'avec la présidence du groupe Tetra Pak.
La décision d'achat du site industriel par l'Etat est motivée par les éléments suivants : d'une part le site héberge une société locataire en croissance, créatrice d'emplois, dont le développement dans le canton risquait d'être remis en question par les incertitudes concernant le futur du site. D'autre part, compte tenu de l'excellente qualité des bâtiments, les chances d'attirer à Romont de nouvelles activités économiques à haute valeur ajoutée sont bonnes. Cependant, compte tenu de la taille du site, sa valorisation passera probablement par des locations partielles à de nouvelles activités industrielles en croissance. Celles-ci pourront probablement reprendre à terme le contrôle du site.
Puisque le site se trouve dans une zone stratégique reconnue par le Plan directeur cantonal, le gouvernement estime que cette action de l'Etat est primordiale et que le marché privé ne garantirait pas à court terme une utilisation conforme à l'intérêt des collectivités régionale et cantonale. L'intervention de l'Etat doit être comprise comme une opération de promotion foncière active. Elle est temporaire et exceptionnelle. Elle doit permettre de relancer de nouvelles activités industrielles sur ce site phare du canton.
L'Etat et le groupe Tetra Pak se sont mis d'accord sur un prix de vente satisfaisant les deux parties et permettant de garantir que l'avenir du site continue de servir la région de Romont et le canton de Fribourg. Sous réserve de l'accord du Grand Conseil, qui devrait en débattre encore avant la fin de l'année, la propriété du site serait transférée à l'Etat à la fin du premier trimestre 2017. A titre de sécurité, le Conseil d'Etat a déjà signé une lettre d'intention en ce qui concerne l'achat du site.

Actualités liées