Le secrétaire général de la DIAF prend sa retraite après vingt-six années d'activités

24 Aout 2012 -08h30

Le Conseil d'Etat a pris acte mardi de la démission de Claude Yerly, secrétaire général depuis 1986 de la Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts. Il quittera ses fonctions le 31 décembre prochain, ayant fait valoir son droit à la retraite. Son successeur sera nommé dans le courant de l'automne.

Né en 1948, Claude Yerly a été engagé par le conseiller d'Etat Hans Baechler le 1er février 1986, alors Directeur de l'intérieur et de l'agriculture. Le juriste de formation et avocat était à l'époque vice-directeur de l'Association suisse pour l'aménagement national ASPAN. Rompu au droit foncier rural, il a été, en plus de sa fonction de secrétaire général de la Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts (DIAF), secrétaire de l'Autorité foncière cantonale, mandat qu'il a rempli jusqu'à la fin de l'année 2010.

Claude Yerly a participé à plusieurs chantiers. Il a ainsi accompagné le processus de la révision de la Constitution cantonale, essentiellement dans sa phase initiale, avec la mise en place de la Constituante qui a œuvré à la rédaction d'une nouvelle charte fondamentale. Comme chef de projet des structures territoriales, il a mené les réflexions sur la question sensible du redécoupage territorial du canton de Fribourg. Avec " Agri 2002 ", il a conduit la révision de la loi sur l'agriculture qui a impliqué l'introduction du Fonds rural et la promotion des produits agricoles. Le secrétaire général de la DIAF a également participé aux travaux préliminaires en vue de l'obtention de l'appellation d'origine contrôlée pour le Gruyère. Depuis 2001, le fromage au lait cru entier est désormais protégé par une AOC.

M. Yerly a été chargé de plusieurs réorganisations au sein des services de la DIAF. Il y a ainsi suivi la fusion des améliorations foncières avec le Service de l'agriculture ainsi que le rapprochement du Service vétérinaire et du Laboratoire cantonal. Il a par ailleurs participé à l'élaboration de plusieurs lois relevant de la DIAF, notamment celle sur l'exercice des droits politiques, celle du droit de cité et des naturalisations, celle sur la sécurité alimentaire ainsi que la législation forestière et faunistique. Il suit depuis plus de vingt ans la politique des langues dans le respect des communautés linguistiques.

Pour ce grand commis d'Etat, la notion d'une administration au service du public est primordiale. Il a servi sous quatre conseillers d'Etat. Le Conseil d'Etat et la Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts remercient chaleureusement Claude Yerly pour son engagement au service de l'Etat. Ils lui souhaitent une retraite active, pleine de satisfactions. Le nouveau secrétaire général de la DIAF sera nommé dans le courant de l'automne. Le poste est mis au concours dans la Feuille officielle de ce vendredi.
 

Actualités liées