Retour
Concentration de poissons dans le port de Sugiez
Concentration de poissons dans le port de Sugiez © Tous droits réservés - SFN/WNA

Mystérieuse concentration de poissons dans le port couvert de Sugiez

Concentration de poissons dans le port de Sugiez
Concentration de poissons dans le port de Sugiez © Tous droits réservés - SFN/WNA

17 Avril 2019 - 17h03

Une très grande concentration de poissons a été découverte dans le port couvert de Sugiez, entraînant une mortalité de poissons par manque d’oxygène. Les raisons de la présence massive de poissons dans ce port ne sont pour l’heure pas connues. Des mesures d’oxygénation d’urgence sont actuellement en cours.

Depuis plusieurs jours, des poissons morts ont été aperçus à la surface du canal de la Broye aux alentours du port couvert de Sugiez. Le lundi 15 avril 2019, le garde-faune de la région a constaté et récolté 427 poissons (environ 50 kilos) sans trouver la source du problème. Des poissons ont immédiatement été envoyés au Centre de la médecine des poissons et des animaux sauvages (FIWI) à Berne afin de déterminer la cause de la mortalité. Ce n’est que le mardi 16 avril 2019 dans la soirée que la source du problème a pu être identifiée. Il s’agit de centaines de milliers de poissons (brèmes, rotengles, gardons, ablettes, brochets, etc.) qui se sont regroupés dans le port couvert de Sugiez. La raison de ce regroupement demeure pour l’heure inconnue.

Il semble qu’en se regroupant en un si grand nombre en un seul endroit, ces poissons ont consommé tout l’oxygène disponible. La situation s’est ainsi progressivement dégradée pour atteindre finalement un seuil critique (moins de 1 mg/l d’oxygène) et ce, sans que les poissons ne ressortent par les accès pourtant disponibles.

Mardi soir, après une récolte additionnelle de 628 poissons (environ 75 kilos), une action d’urgence a été organisée avec la collaboration des Corps de sapeurs-pompiers de la région de Morat et du Mont-Vully. Différentes pompes ont été mobilisées durant la nuit et la journée de mercredi afin de réoxygéner l’eau rapidement. Ces mesures vont se poursuivre plusieurs jours jusqu’à ce que les poissons retrouvent un comportement normal leur permettant de sortir du port.

Actualités liées