Subventionnement pour la construction de piscines : mise en consultation d'un avant-projet de règlement

20 Juin 2014 -09h45

Le Conseil d'Etat autorise la Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport (DICS) à mettre en consultation un avant-projet de règlement sur le subventionnement de piscines d'une certaine importance ainsi que son rapport explicatif jusqu'au 26 août prochain. Il s'agit de faciliter la construction de nouvelles infrastructures aquatiques dans le canton.

La DICS a constaté des besoins croissants en bassins de natation dans le canton, aussi bien pour des utilisations scolaires que pour des motifs de loisirs et de santé. En effet, le Plan d'Etudes Romand (PER) introduit dans notre canton en 2011 pose les bases pour une obligation de l'apprentissage de cette discipline à l'école. Il en sera de même avec le Lehrplan 21. Diverses interventions parlementaires et l'initiative lancée par l'association " ProPiscine " qui a été validée par le Grand Conseil lors de sa session de décembre 2013 confirment la volonté de la population fribourgeoise de pouvoir bénéficier de nouvelles infrastructures aquatiques.

Si l'Etat soutient en priorité les infrastructures sportives destinées au sport scolaire, l'aide à la construction d'installations sportives de niveaux cantonal et national destinées au sport de loisirs et/ou au sport de performance est également possible. L'avant-projet de règlement mis en consultation vise à faciliter une répartition judicieuse des infrastructures aquatiques couvertes dans le canton, en incitant les communes à collaborer. En effet, et même si la création d'un centre cantonal de natation est comprise par le Conseil d'Etat, la centralisation des équipements doit aussi être mise en lien avec les transports et la durée des trajets : une seule piscine ne pourra pas remplir les attentes des différents utilisateurs, notamment en raison de la position géographique de ceux-ci.
Le soutien financier tel que prévu est accordé selon le principe de la subsidiarité. Il correspond à 35% des dépenses subventionnables et ne peut dépasser 15 millions de francs pour une piscine de niveau intercantonal ou national (bassin de 50 mètres) et 6 millions de francs pour une piscine de niveau cantonal (bassin de 25 mètres). Le subventionnement pour les piscines est limité dans le temps, à l'horizon 2020.
 

En raison de l'aspect technique de l'avant-projet de règlement, c'est une mise en consultation restreinte qui a été prévue. Elle court jusqu'au 26 août 2014.

Actualités liées