Retour

Un manuel pour aider les professionnel-le-s à prévenir et à prendre en charge les cas de mutilations génitales féminines (MGF) dans le canton de Fribourg

22 Avril 2010 - 14h15

Retour

Dans le cadre de la campagne cantonale contre les mutilations génitales féminines (MGF), un Manuel didactique à l'usage des professionnel-le-s a été présenté jeudi à une quarantaine de spécialistes de la santé, de l'éducation et du social de tout le canton de Fribourg, à l'initiative de la Commission pour l'intégration des migrant-e-s et du Délégué à l'intégration des migrant-e-s. Le manuel, élaboré par l'Institut international des droits de l'enfant, fait le tour des questions en lien avec les MGF et fournit aux professionnel-le-s des informations, des repères, des adresses et des outils pour la prévention des MGF et la prise en charge des femmes et des fillettes qui en sont victimes ou menacées.

Dans le monde entier, on compte 130 millions de femmes mutilées ; 2 millions de fillettes de 4 à 12 ans sont victimes de cette pratique chaque année. La mutilation des organes génitaux féminins est courante dans de nombreux pays d'Afrique et du Moyen-Orient. En plus des violences et des souffrances subies par les fillettes lors de la mutilation, les MGF entraînent des séquelles physiques et psychologiques graves et durables pour la santé des femmes concernées.

A travers la migration, les MGF sont devenues une réalité en Suisse aussi, mais elles sont encore peu connues du grand public et des spécialistes. 7000 femmes seraient touchées dans notre pays, soit qu'elles ont été mutilées, soit qu'elles risquent de l'être, selon une étude de l'UNICEF. Dans le canton de Fribourg, suite à une question de la députée Claire Peiry-Kolly, la Commission pour l'intégration des migrant-e-s et contre le racisme (CMR) a été mandatée en 2008 par le Conseil d'Etat pour élaborer un rapport et des recommandations à ce sujet.

Dans son rapport, approuvé par le Conseil d'Etat, la CMR recommande notamment de sensibiliser et de former les professionnel-le-s de l'éducation, de la santé et du social à la problématique des MGF, et de former des médiatrices culturelles pour effectuer un travail de sensibilisation auprès des familles et des jeunes des communautés concernées. Les professionnel-le-s de la santé, en particulier, sont souvent confronté-e-s aux MGF : selon une étude réalisée en 2001 par l'Unicef et l'Université de Berne, plus de la moitié des gynécologues avaient déjà traité des femmes excisées.

Manuel didactique pour les professionnel-le-s

Bien que les femmes mutilées ne soient pas rares en Suisse, les professionnel-le-s sont souvent démunie-e-s face à des personnes victimes ou menacées de MGF. Sur la base de ce constat, l'Institut international des Droits de l'enfant à Sion a rédigé un Manuel didactique à leur intention. Le manuel fournit des informations sur les communautés à risques, la santé, l'état des législations nationales et internationales concernant l'interdiction des MGF, la protection de l'enfant en Suisse, etc. Il n'existe pour le moment qu'en français ; une traduction allemande est prévue en cours d'année.

Le manuel indique également comment déceler les situations à risques et propose des conseils pour aborder le sujet avec les personnes concernées et les accompagner. Conçu par une équipe transdisciplinaire issue de l'intégration et migration, de la santé sexuelle, du droit et de la médiation interculturelle, il comprend aussi des adresses, des liens utiles ainsi que le DVD " Femmes mutilées, plus jamais ! ", de Fatxiya Ali Aden et Sahra Osman.

Campagne cantonale contre les MGF

La lutte contre les MGF est l'une des priorités du Conseil d'Etat pour 2010 dans le domaine de l'intégration des migrant-e-s. Après la présentation du Manuel didactique, la campagne cantonale se poursuivra par des actions spécifiques. Cet automne, une campagne de sensibilisation ciblera les jeunes de 12 à 25 ans. Un travail d'information sera également entreprise envers et avec  les communautés concernées. Différents projets sont en outre en préparation auprès d'organisations actives dans le domaine de la lutte contre les MGF.

Projet de révision du Code pénal suisse

En 2009, la commission des affaires juridiques du Conseil national a mis en consultation un avant-projet de révision du Code pénal afin de réprimer explicitement les MGF et de les rendre punissables même si elles ont été commises à l'étranger. Ces propositions ont rencontré un écho largement positif.

En revanche, l'idée d'autoriser les MGF pour les femmes de plus de 18 ans ayant donné leur consentement a été balayée par les milieux consultés. Une telle disposition favoriserait un " tourisme des MGF ", car la Suisse deviendrait le seul pays européen à autoriser ce genre de pratiques. L'avant-projet est actuellement retravaillé par un sous-groupe de la commission.

 
Le Manuel didactique à l'usage des professionnels en Suisse peut être commandé sur le site de l'Institut international des droits de l'enfant  (prix : 60 francs)

 

Actualités liées