Le feu bactérien est une maladie particulièrement dangereuse pour quelques espèces botaniques. La propagation de la maladie peut être évitée en ne touchant pas les plantes suspectes et en les annonçant à l'administration communale ou au Service phytosanitaire cantonal.

Feu bactérien – Poirier
Feu bactérien – Poirier © 2018 Etat de Fribourg, Grangeneuve
Mesures préventives

Dans son Ordonnance du 23 avril 2007 instituant des mesures de lutte contre le feu bactérien, la Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts a pris différentes mesures. Elle interdit toute nouvelle plantation de plantes ornementales et forestières sensibles au feu bactérien dans le canton.

Les plantes ornementales sensibles au feu bactérien sont :

  • Amélanchier (Amelanchier Med)
  • Aubépine (Crataegus L)
  • Buisson ardent (Pyracantha Roem.)
  • Cotonéaster (Cotoneaster Ehrh.)
  • Néflier (Mespilus L.)
  • Néflier du Japon (Eriobotrya Lindl.)
  • Pommier du Japon (Chaenomeles Lindl.)
  • Sorbier (Sorbus L)
  • Stranvésia (Photinia davidiana et nussia Cardot)
  • les plantes ornementales appartenant aux genres Cydonia, Malus et Pyrus

Les plantes mises en terre avant le 1er juillet 2001 seront contrôlées régulièrement par les communes.

Comme autre mesure préventive, il faut éviter d’arroser par aspersion les plantes sensibles au feu bactérien. 

Plante atteinte de feu bactérien
Plante atteinte du feu bactérien © Tous droits réservés
Plante atteinte de feu bactérien
Mesures à prendre en cas de doute
  • Surtout ne pas toucher la plante suspecte, ne pas couper de branche (risque de contamination d’autres plantes).
  • Annoncer immédiatement le cas (annonce obligatoire).

Le Service phytosanitaire (tél. 026 305 58 65) ou le Service d’arboriculture (tél. 026 305 58 66) sont à disposition pour fournir toute information complémentaire.

 

Actualités liées