L'Inspection des finances s'efforce dans ses rapports de formuler des recommandations permettant d'apporter de réelles améliorations pratiques. Ces recommandations peuvent constituer un apport utile à la gestion du savoir et contribuer au développement général du secteur.

L'IF ne doit pas être perçue comme un "contrôleur" mais comme un véritable partenaire au service des organes chargés de la gestion.

Déroulement d'une révision
Déroulement d'une révision © Tous droits réservés

Le déroulement d'une révision peut se résumer aux points suivants : 

Planification de l'audit : Un programme de révision est établi en début d'année sur la base d'un plan pluriannuel tenant compte d'une analyse des risques liés à chaque secteur.

Préparation de l'audit : La période de préparation de l'audit est importante car celle-ci va permettre à l'Inspection des finances de  récolter des informations sur le secteur, d'analyser les comptes, budgets et autres informations financières, d'établir un premier contact avec le secteur et enfin d'effectuer un programme de révision.

Réalisation de l'audit : La révision peut alors débuter selon le programme établi. Les notes de révision sont consignées dans un programme informatique ou conservées sous la forme manuscrite. Selon le genre de révision, l'Inspection des finances peut recourir à un auditeur externe (expert) pour l'aider dans sa démarche.

Achèvement de l'audit : Au terme de la révision, les derniers points en suspens ou dernières questions sont réglés avec le secteur. Une discussion finale entre les responsables du secteur et les réviseurs peut alors être envisagée. Un rapport final est dès lors établi par l'Inspection des finances. Ce rapport est envoyé, en principe :

  • au Conseil d'Etat
  • à la Commission des finances et de gestion
  • à l'Administration des finances (Trésorier d'Etat)

Une prise de position écrite peut être demandée au secteur dans un délai de 30 jours sur les constatations et recommandations contenues dans le rapport.

Actualités liées