Le Garage de l’Autoroute J.-F. Lacilla SA reçoit le Prix Migration et Emploi 2019 pour son action en faveur de la formation de migrants arrivés tardivement en Suisse

24 Mai 2019 -16h15

La Commission pour l’intégration des migrant-e-s et la prévention du racisme (CMR) a remis aujourd’hui vendredi, son Prix Migration et Emploi au Garage de l’Autoroute J.-F. Lacilla SA, à Matran. Ce prix récompense l’engagement de l’entreprise pour la formation de jeunes migrants arrivés tardivement en Suisse et confrontés au double défi d’acquérir une formation professionnelle et de perfectionner une connaissance encore lacunaire de la langue locale.

Prix Migration et Emploi 2019, Garage Lacilla
Garage Lacilla, à Matran, Prix Migration et Emploi 2019 © Tous droits réservés

Après des lauréats issus des districts de la Gruyère, de la Singine et du Lac, c’est au tour d’un employeur du district de la Sarine de recevoir le Prix Migration et Emploi : le Garage de l’Autoroute J.-F. Lacilla SA, établi depuis 1997 à Matran. Jean-François et Corinne Lacilla ont reçu le prix ce vendredi matin des mains du président de la CMR, le Préfet de la Gruyère Patrice Borcard, en présence du Conseiller d’Etat Maurice Ropraz, Directeur de la sécurité et de la justice, du Préfet de la Sarine Carl-Alex Ridoré et des autorités communales.

« Cette édition 2019 montre une nouvelle fois que le Prix Migration et Emploi n’est pas réservé à de grandes entreprises qui mettent en œuvre des grands programmes visant une meilleures intégration de leurs collaboratrices et collaborateurs étrangers. Il peut tout aussi bien couronner une petite entreprise qui, à sa mesure, s’engage concrètement et durablement en faveur de l’intégration économiques des migrants », a souligné Maurice Ropraz durant la cérémonie de remise du prix.

Une formation échelonnée
En l’occurrence, la CMR a été séduite par l’approche de l’entreprise, qui offre des possibilités de formation  spécialement adaptées à des jeunes migrants arrivés tardivement en Suisse, en provenance de pays lointains, issus également du domaine de l’asile, et qui sont donc confrontés à un double défi : entreprendre une formation professionnelle dans un système de formation suisse qui leur est totalement inconnu, tout en perfectionnant leur connaissance encore lacunaire de la langue locale – le français. L’entreprise démontre ainsi une réelle motivation à donner leur chance à des jeunes dont la situation de départ est particulièrement défavorable à une intégration rapide sur le marché du travail.

Concrètement, elle privilégie un système échelonné : pré-apprentissage d’abord, cursus de l’attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) ensuite, enfin formation vers le certificat fédéral de capacité (CFC). Cette formation pas à pas est plus longue qu’un accès direct au cursus du CFC, avec les conséquences que cela suppose pour l’employeur, mais les chances de succès sont bien meilleures, comme en témoigne les jeunes migrants qui en bénéficient.

La CMR a également apprécié que, au-delà de la mise sur pied de cette formation adaptée, le Garage Lacilla SA contribue à lutter contre la discrimination à l’embauche sur le marché du travail, en comptant, parmi ses 24 employés, 40% de personnes de nationalité étrangères.

Actualités liées