Expositions passées au Musée d'art et d'histoire Fribourg

Archives

Des regards, des passants  Photographies du Musée Albertina, Vienne 22.03.- 30.06.2013
Des regards, des passants Photographies du Musée Albertina, Vienne 22.03.- 30.06.2013 © Tous droits réservés - MAHF

Expositions temporaires

Poétique, imposante, parfois drôle : la Belle Epoque, au cap du XXe siècle. Elle croyait dans le progrès, mais ses airs de modernité semblent aujourd’hui aimablement désuets. Du mariage chic aux copains de la basse ville de Fribourg, elle a laissé des images d’une société de classes bien distinctes.

Poétique, imposante, parfois drôle : la Belle Epoque, au cap du XXe siècle. Elle croyait dans le progrès, mais ses airs de modernité semblent aujourd’hui aimablement désuets. Du mariage chic aux copains de la basse ville de Fribourg, elle a laissé des images d’une société de classes bien distinctes. Le monde du travail est segmenté par métiers, les loisirs sont structurés par l’Eglise. Des ponts grandioses et de nouveaux quartiers chamboulent villes et paysages. C’est la naissance de notre monde, à travers l’objectif des photographes Macherel (en collaboration avec la BCU Fribourg).

MAHF
 Qui sont les anges ? Même si à l’origine ce terme désignait un messager, les idées concernant l’origine des anges, leur apparence et leurs fonctions divergent fortement : convoyeurs des morts dans l’autre monde, porteurs ailés de messages divins, guerriers intrépides contre le mal, bambins nus intercédant auprès d’amoureux, fidèles protecteurs d’hommes en danger. L’exposition documente ce fascinant monde angélique, interroge ses origines, ses développements et ses multiples interprétations.

Qui sont les anges ? Même si à l’origine ce terme désignait un messager, les idées concernant l’origine des anges, leur apparence et leurs fonctions divergent fortement : convoyeurs des morts dans l’autre monde, porteurs ailés de messages divins, guerriers intrépides contre le mal, bambins nus intercédant auprès d’amoureux, fidèles protecteurs d’hommes en danger. L’exposition documente ce fascinant monde angélique, interroge ses origines, ses développements et ses multiples interprétations. Les œuvres montrées dans l’exposition appartiennent à la collection du Musée Bible+Orient, pour la partie antique, et pour les époques médiévales, baroques et modernes, elles proviennent de la collection du Musée d’art et d’histoire qui met ainsi en valeur un patrimoine passionnant. Ponctuellement, d’importants prêts de Suisse compléteront les collections fribourgeoises pour livrer ainsi un panorama riche et cohérent de l’évolution de l’image angélique.

MAHF
Le MAHF présente pour la première fois des œuvres de la vaste collection de gravures recueillies pendant plus d’un demi-siècle par l’archéologue fribourgeois Clemens Krause. Sont présentés environ 150 estampes du XVIe au XIXe siècle qui documentent l’antique Rome et la ville des papes pendant la Renaissance et le Baroque.

Le MAHF présente pour la première fois des œuvres de la vaste collection de gravures recueillies pendant plus d’un demi-siècle par l’archéologue fribourgeois Clemens Krause. Sont présentés environ 150 estampes du XVIe au XIXe siècle qui documentent l’antique Rome et la ville des papes pendant la Renaissance et le Baroque. Les plus célèbres monuments de la Cité éternelle sont ainsi à l’honneur au MAHF : le Panthéon, le Colisée, la colonne Trajane, l’Arc de Constantin, les obélisques, la basilique Saint-Pierre, le palais Farnèse, les villas des Médicis et des Pamphili, et beaucoup d’autres.

MAHF
Dresscode (08.11.2013 – 02.03.2014)

Dresscode (08.11.2013 – 02.03.2014) Comment s’habillaient nos ancêtres ? Suivaient-ils la mode ? Lavaient-ils leurs robes, pantalons et pourpoints ? Le MAHF et le Musée gruérien, à Bulle, présentent conjointement une exposition sur le vêtement dans le canton de Fribourg. A travers des habits, des peintures, des objets d’art appliqué, des documents d’archives et un film, les visiteurs découvriront au MAHF que l’habit a toujours fait le moine : il a une valeur hautement symbolique et joue un rôle primordial dans la distinction sociale.

MAHF
Exposition chasse (22.10.2010 - 27.02.2011)

L’automne arrive, la chasse est ouverte! Dans l’odeur de la poudre, le son du cor et le jappement des chiens, le Musée vibre à cette passion millénaire et toujours actuelle. Des chasseurs préhistoriques à nos modernes chasseresses, l’exposition met en rapport la quête de nourriture et la poursuite du plaisir. Elle ausculte la relation de l’homme à la nature dans quelques-uns de ses aspects obscurs, irrationnels, inquiétants. En présentant des objets précieux, et souvent étranges, des siècles passés, mais aussi des photographies et des films récents, elle revisite une activité humaine fondamentale. Taïaut, taïaut, taïaut!… Depuis les débuts de l'humanité, la chasse allie quête de nourriture, poursuite du plaisir et pratiques rituelles. Elle est au coeur de nos mythes les plus anciens. Son histoire reflète celle des idées politiques, des savoirs techniques et des goûts culinaires, et surtout l'évolution du rapport de l'homme à la nature. Le MAHF la raconte, au travers d'objets et d'ceuvres d'art tirés de ses propres collections ou prêtés par faveur spéciale, en une quinzaine de séquences qui mettent en scène des personnages et des héros humains ou animaux, imaginaires ou réels. Le braconnier y côtoie l'empereur, saint Hubert et le grand méchant loup. Quelques oeuvres phares? Un relief montrant Maximilien ler, l'un des plus puissants seigneurs de la Renaissance, dans une hallucinante chasse au chamois. Cinq somptueuses tapisseries d'Aubusson, fin XVIle siècle, alliant vénerie et galanterie. La splendide arquebuse de chasse, signe du prestige des comtes de Diesbach.

MAHF
Des regards, des passants  Photographies du Musée Albertina, Vienne 22.03.- 30.06.2013

Des regards, des passants Les photographies se laissent difficilement enfermer dans une catégorie. La frontière entre la lecture documentaire de la réalité et une vision plus artistique est toujours floue. Une perspective inattendue, un petit geste, une ombre furtive, volontaire ou accidentelle, peuvent déjà concéder à la réalité représentée une touche surréelle. Les photographies produisent un effet implicite. Depuis 150 ans l’Albertina de Vienne collectionne des photographies et compte actuellement près de 100'000 clichés de tout type. Le MAHF présente une série de chefs-d’œuvre de ce riche fonds en mettant l’accent sur la «Street Photography» depuis les années 1930.

MAHF
Quoi de neuf? Dons - Acquisitions - Découvertes  06.11.2015 – 12.06.2016

Les collections du MAHF s'agrandissent chaque année grâce à des dons et des acquisitions. L'exposition présente les nouveautés les plus intéressantes des 15 dernières années. A cela s'ajoutent des œuvres qui figurent dans la collection depuis un moment déjà, mais dont la valeur n'a été reconnue que très récemment. Sculptures médiévales, meubles Renaissance, tableaux baroques, orfèvrerie et objets en ivoire, photographies historiques ou contemporaines: Il y en a pour tous les goûts!

MAHF
Viviane Fontaine - Au chant des trembles  07.04 – 25.06.2017

Genevoise installée en terre fribourgeoise depuis plus de 25 ans, Viviane Fontaine a su développer avec poésie un travail artistique en complète symbiose avec son environnement. Entre récoltes, broyage de plantes et peinture, l’artiste se confronte à la matière pour générer des œuvres en papier aux formes aussi archaïques qu’intemporelles. Sphères ouvertes, vêtements flottants et insectes de feuilles, l’exposition vous invite à parcourir trente ans de travail de cette créatrice, qui, grâce à la complicité de la nature et des fibres, a su former un langage organique.

MAHF
Café. une soif de société: exposition temporaire au MAHF

Se retrouver dans un lieu public pour boire et manger, jouer ou bavarder, c’est une pratique sociale très ancienne. Auberges, cafés ou bistrots accueillent ainsi les publics les plus divers, de l’aristocrate et du grand bourgeois à la demi-mondaine et au clochard en passant par le commerçant et le bohémien. L’exposition présente les éléments constitutifs du café­type, la vision de peintres, photographes ou écrivains, les transgressions liées au bistrot, les auberges ou maisons des corporations d’autrefois, sans oublier quelques patronnes célèbres et quelques lieux mythiques.

Monumental

A l'Espace Jean Tinguely - Niki de Saint Phalle MONUMENTAL. Sculpture et architecture ( 01 mars 2015 - février 2016) dans l’oeuvre de Niki de Saint Phalle. L’exposition présente une facette moins connue de l’art de Niki de Saint Phalle qui sous-tend pourtant toute sa création : son goût pour la sculpture monumentale, habitable, protectrice ou en harmonie avec la nature. De la femme-cathédrale Hon (1966) au Jardin des Tarots (1978-1998) en passant par les dragons bienveillants, les nanas-maisons et autres parcs de sculptures, Saint Phalle s’est imposée comme l’une des premières femmes artistes à oeuvrer dans l’espace public. Pionnière du monumental, Saint Phalle convoite les pouvoirs du démiurge : créer des mondes fantastiques et donner vie à ses rêves les plus ambitieux. Pour saisir les nombreux projets réalisés, l’exposition montre un choix de photographies – pour la plupart inédites – de Rico Weber, artiste ami et assistant de Niki de Saint Phalle qui participa à ses chantiers et en supervisa une grande partie.

Eva Aeppli

A l'Espace Jean Tinguely - Niki de Saint Phalle Eva Aeppli Têtes (17.02.2017 - 20.08.2017) L’exposition se focalise sur les Têtes d’Eva Aeppli en bronze patiné parfois doré. L’artiste, décédée en 2015, y évoque les subtiles variations du caractère humain en se concentrant sur les visages, le corps devenant superflu. Par les Signes du zodiaque, les Planètes, les Faiblesses humaines et les autres séries montrées, Aeppli tente de cerner la physionomie des êtres pour mieux saisir la condition humaine. L’observation attentive des œuvres révèle également son intérêt pour la matière et la surface qui fait écho à ses admirables sculptures cousues.

Poétique, imposante, parfois drôle : la Belle Epoque, au cap du XXe siècle. Elle croyait dans le progrès, mais ses airs de modernité semblent aujourd’hui aimablement désuets. Du mariage chic aux copains de la basse ville de Fribourg, elle a laissé des images d’une société de classes bien distinctes.
 Qui sont les anges ? Même si à l’origine ce terme désignait un messager, les idées concernant l’origine des anges, leur apparence et leurs fonctions divergent fortement : convoyeurs des morts dans l’autre monde, porteurs ailés de messages divins, guerriers intrépides contre le mal, bambins nus intercédant auprès d’amoureux, fidèles protecteurs d’hommes en danger. L’exposition documente ce fascinant monde angélique, interroge ses origines, ses développements et ses multiples interprétations.
Le MAHF présente pour la première fois des œuvres de la vaste collection de gravures recueillies pendant plus d’un demi-siècle par l’archéologue fribourgeois Clemens Krause. Sont présentés environ 150 estampes du XVIe au XIXe siècle qui documentent l’antique Rome et la ville des papes pendant la Renaissance et le Baroque.
Dresscode (08.11.2013 – 02.03.2014)
Exposition chasse (22.10.2010 - 27.02.2011)
Des regards, des passants  Photographies du Musée Albertina, Vienne 22.03.- 30.06.2013
Quoi de neuf? Dons - Acquisitions - Découvertes  06.11.2015 – 12.06.2016
Viviane Fontaine - Au chant des trembles  07.04 – 25.06.2017
Café. une soif de société: exposition temporaire au MAHF
Monumental
Eva Aeppli

Actualités liées