Maurice Guillet prend sa retraite après 30 ans à la Préfecture de la Sarine

12 Avril 2019 -14h27

Le Lieutenant de Préfet Maurice Guillet prendra une retraite anticipée à la fin du mois de septembre 2019, après plus de 35 ans au service à l’Etat de Fribourg, dont 30 au sein de la Préfecture de la Sarine.

Le personnel de la Préfecture de la Sarine aux fenêtres de la préfecture
Le personnel de la Préfecture © Tous droits réservés

Maurice Guillet, qui fêtera ses 63 ans en septembre 2019, aura connu trois préfets durant sa carrière. Il a commencé ses activités le 3 juillet 1989 auprès d’Hubert Lauper, avant de collaborer avec Nicolas Deiss, puis avec Carl-Alex Ridoré. Il a donc été un pilier de la Préfecture de la Sarine.

Avocat de formation, l’habitant d’Avry-sur-Matran aura, tout au long de sa carrière, joué un rôle majeur dans les affaires judiciaires en charge la Préfecture. Il y consacre l’essentiel de son activité avec, autour de lui, une équipe de quatre collaboratrices et collaborateurs. Il a aussi régulièrement secondé les préfets successifs dans les questions d’ordre public (incendies, manifestations sportives, mandats d’écrous, mandats d’amener, levée des corps, etc.) et de surveillance des communes, siégeant à différentes reprises comme représentant de la Préfecture dans des communes en difficultés.

L’activité judiciaire de la Préfecture est intense: en 2018, elle a traité 7242 dossiers. Le Ministère public lui a transmis 268 dossiers en vue d’une tentative de conciliation (délits poursuivis sur plainte uniquement); sur ce nombre, 182 affaires (67.9 %) ont été liquidées par une convention, voire par un retrait de plainte pur et simple. Ce taux de réussite exceptionnel doit beaucoup au talent de négociateur de Maurice Guillet.
Dans le secteur judiciaire, la Préfecture a également prononcé 6929 ordonnances pénales durant l’année 2018. Ce qui représente la moitié des dossiers traités par l’ensemble des préfectures du canton.

Un grand nombre de ces ordonnances concerne des violations d’une mise à ban et le domaine de la circulation routière. Les autres affaires relèvent essentiellement de la loi sur les établissements publics, de la loi scolaire, de la loi sur le contrôle des habitants et de la loi sur les constructions.

Maurice Guillet a donc largement contribué à cette importante et lourde tâche judiciaire de la Préfecture qui permet de désengorger le ministère public et les tribunaux. Il a aussi été actif dans le domaine des recours administratifs, en prenant de nombreuses décisions dans les domaines des marchés publics, du droit du personnel, des naturalisations, de la protection des données et du contrôle des habitants, entre autres. Il s’occupe enfin des dossiers de vidéosurveillance.

Le Préfet de la Sarine remercie vivement Maurice Guillet pour son engagement au sein de la Préfecture durant ses 30 années de service et pour l’immense travail accompli au service des autorités et de la population du district.

Actualités liées