Retour

Mesures - carcasses à l'abattoir

Retour

Selon l'ordonnance concernant l'abattage et le contrôle des viandes (art. 32 à 37), le vétérinaire officiel, à la fin du contrôle, déclare les carcasses et abats propres ou impropres à la consommation.

Lorsqu'une carcasse est jugée impropre ou qu'il faut l'avis d'une tierce personne, il est de la compétence du vétérinaire officiel de:

  • mettre la carcasse sous séquestre, dans des conditions offrant toutes les garanties de sécurité;
  • prononcer une contestation et décider quelles parties sont propres à la consommation ou si les parties impropres doivent être soumises à un traitement ou si les parties impropres doivent être éliminées comme sous-produits animaux.
     

Actualités liées