exposition Fryburg 850 ans et plus

Fryburg 850 ans et plus. Archéologie d'une ville
Affiche expo Fryburg 850
Affiche expo Fryburg 850 © Tous droits réservés
Affiche expo Fryburg 850

Au Service archéologique de l'Etat de Fribourg

Du 5 mai au 30 octobre 2007

Fribourg est bien plus vieille!? A l’occasion du 850e anniversaire de la fondation de la ville de Fribourg, nous nous devions de présenter à la population fribourgeoise les découvertes archéologiques provenant de leur ville. Par le biais d’une exposition dans le bâtiment du Service archéologique à la Planche-Supérieure, ce fut toute l’histoire passée de l’humanité qui a défilé: l’éventail des trouvailles et des sites alla des vestiges laissés par les chasseurs-cueilleurs mésolithiques à des sépultures du Haut Moyen Age, en passant par des haches en pierre néolithiques, de la céramique provenant d’un habitat de hauteur de l’âge du Bronze et des découvertes remontant à la civilisation gallo-romaine. Bien entendu, le Moyen Age, soit la période qui a suivi la fondation de la ville zaehringienne dans un méandre de la Sarine, a constitué le point fort de cette exposition: de magnifiques catelles de fourneaux provenant des maisons bourgeoises de la ville et un remarquable ensemble de verres médiévaux ont constitué le centre de cette présentation tournant autour de l’archéologie d’une ville.

Buts

De par son architecturale médiévale, la ville de Fribourg constitue, pour les collaborateurs du Service archéologique, un lieu d’intervention permanent. Le jubilé a offert une occasion bienvenue de mettre en exergue, à l’aide d’exemples choisis, les découvertes qui y ont été faites. Il s’agissait de susciter, au sein de la population, une prise de conscience de l’exceptionnel patrimoine archéologique et historique de sa ville. En tant que science historique concrète, l’archéologie s’y prête particulièrement bien, car contrairement aux sources écrites et à l’art figuratif, elle touche avant tout à la vie de tous les jours. Pour les gens d’aujourd’hui, ce quotidien est un bon moyen, qui plus est direct, de se rapprocher des générations passées et de réussir à comprendre leur façon de vivre.

Le but de l’exposition était donc de sensibiliser la population de Fribourg à son patrimoine archéologique, de mettre l’accent sur la nécessité de le conserver et de créer un forum pour les gens qui s’intéressent à l’histoire, en particulier à l’archéologie.

Catelles
Catelles © Tous droits réservés
Catelles
Public-cible
Verrerie
Verrerie © Tous droits réservés
Verrerie

Le premier public-cible était constitué des habitants du canton de Fribourg – tous les groupes d’âge, mais notamment aussi les classes. Afin de créer une prise de conscience positive face à la culture, la sensibilisation doit commencer avec les jeunes générations. Pour ce faire, il a été possible de bénéficier des contacts noués lors de la grande exposition archéologique «A>Z Balade archéologique en terre fribourgeoise» de 2005/06 et d’intégrer le corps enseignant qui s’était alors déjà montré très actif. L’exposition s’adressait bien entendu également aux touristes et aux visiteurs qui étaient attendus en ville à l’occasion des nombreuses manifestations mises sur pied en vue du jubilé – on mentionnera par exemple les nombreuses personnes en provenance de toute la Suisse qui étaient attendues pour la grande fête archéologique de la Société «Archéologie Suisse» (l’ancienne Société Suisse de Préhistoire et d’Archéologie).

Concept

Le contenu de l’exposition s'est concentré, d’un point de vue spatial, sur le territoire occupé par la ville de Fribourg. D’un point de vue chronologique, il a couvert toutes les périodes importantes de l’histoire de l’humanité. L’exposition fut bipartite. La fondation de la ville de Fribourg, qui constitue un tournant dans le développement culturel et social des gens qui y vivaient, en marqua la séparation.

La première partie traita de l’héritage que nous ont laissé la Préhistoire, la Protohistoire, l’époque romaine et le Haut Moyen Age. Elle s’attacha donc à la vie préurbaine à tous les stades de son développement: les chasseurs-cueilleurs au Mésolithique, les premiers paysans du Néolithique, la hiérarchisation progressive de la société à l’âge du Bronze, la civilisation gallo-romaine avec sa quasi-modernité et la population rurale fortement chrétienne du Haut Moyen Age.

Dans la deuxième partie se manifesta la vie urbaine dans une ville médiévale. Vie quotidienne et différences sociales, fondements de l’économie et particularités architecturales – telle fut la très large palette qui permit aux visiteurs, par le biais de vestiges choisis et de panneaux instructifs, de plonger dans la vie fribourgeoise d’il y a plus de 500 ans.

Les textes et les contenus ainsi que les travaux graphiques furent élaborés, ou plutôt assurés par les collaborateurs du Service archéologique.

Maquette Porte de Romont
Maquette Porte de Romont © Tous droits réservés
Maquette Porte de Romont
Publication accompagnant l'exposition
Couverture CAF 9
Couverture CAF 9 © Tous droits réservés
Couverture CAF 9

Le numéro 9 (2007) des Cahiers d’Archéologique Fribourgeoise est un numéro spécial dédié à la ville de Fribourg. Il a servi de publication accompagnant l’exposition. Ce numéro contient des contributions et des articles qui traitent tous de thèmes archéologico-historiques autour de la ville de Fribourg. En plus de la présentation détaillée des sites présentés dans l’exposition, ce Cahier traite d’autres aspects de l’histoire de la ville. Pour ce qui concerne les auteurs des articles, il s’agit essentiellement de scientifiques du Service archéologique auxquels s’ajoutent quelques auteurs externes.

Actualités liées