PBC - Protection des biens culturels en cas de conflit armé, de catastrophe et de situation d'urgence

Un collaborateur du Service des biens culturels assume la fonction de responsable cantonal de la protection des biens culturels, conformément à l’Ordonnance sur la protection des biens culturels (OPBC) du 17 octobre 1984. Cette personne est notamment responsable de la planification et de l’exécution des mesures à prendre pour protéger l’ensemble des biens culturels du canton, en fonction de leur catégorie et de leur nature. Il est chargé de fournir la liste des biens culturels à protéger et d'assurer leur documentation. En collaboration avec la protection civile, il s’occupe de l’aménagement et de l’exploitation d’abris destinés au personnel et aux biens culturels meubles, prend des dispositions pour protéger les biens culturels, assure enfin la formation des spécialistes communaux.

Le grand salon de la maison du baron Alfred d'Alt, construite en 1836-1839 sur les plans d'Henri Perregaux, remaniés par le Père Girard, avec papier peint néo-Renaissance de la manufacture parisienne Délicourt & Cie
Le grand salon de la maison du baron Alfred d'Alt, construite en 1836-1839 sur les plans d'Henri Perregaux, remaniés par le Père Girard, avec papier peint néo-Renaissance de la manufacture parisienne Délicourt & Cie © Tous droits réservés - SBC, Yves Eigenmann
Documentation

Parmi les mesures de protection envisagées, outre l’aménagement d’abris, la désignation des biens culturels d’importance nationale par un écusson apposé au plus tard en cas de mobilisation, la Confédération exige qu’une documentation soit établie pour les biens culturels meubles et immeubles d’importance nationale et régionale. Les descriptions, plans et photographies des biens culturels doivent être microfilmés en deux exemplaires et soigneusement conservés.

Ainsi dans le canton, les journaux et les recensements des biens culturels meubles sont systématiquement microfilmés. Des projets de documentation photographique étendue sont en cours pour les immeubles. 

Inventaire PBC - Inventaire suisse des biens culturels d'importance nationale et régionale

La Suisse fait partie des Etats signataires de la Convention de la Haye du 14 mai 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. En application des dispositions du droit international et de la loi fédérale de 1966, le gouvernement a fait notamment dresser une liste des biens culturels d’importance nationale et régionale méritant protection en cas de conflit armé.

Entrée en vigueur et publiée pour la première fois en 1987, révisée en 1995, l’Inventaire suisse des biens culturels d’importance nationale et régionale a été mis à jour entre 2000 et 2008 et approuvé par le Conseil fédéral le 27 novembre 2009. Il a été publié en 2010 par l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP), Section de la protection des biens culturels (PBC). Il est désignée actuellement sous le titre d’Inventaire PBC 2009.

Cet inventaire fédéral engage la Confédération et les cantons à prendre des mesures préventives pour protéger les biens culturels des conséquences de conflits armés, d’événements naturels (inondations, séismes, incendies, etc.) et de tout autre danger.

Le Service des biens culturels a fourni les données de base qui ont servi à la révision de la liste fribourgeoise en 2007-2008.

La liste des biens culturels fribourgeois d’importance nationale compte 205 édifices, 14 collections, 18 sites archéologiques et 1 cas spécial, le funiculaire de Fribourg.

Chapelle St-Barthélemy du château de Pérolles à Fribourg, vers 1518-1520, par un collaborateur de Hans Felder le J., à l’initiative de Christophe de Diesbach comme chapelle privée et mausolée familial.
Chapelle St-Barthélemy du château de Pérolles à Fribourg, vers 1518-1520, par un collaborateur de Hans Felder le J., à l’initiative de Christophe de Diesbach comme chapelle privée et mausolée familial. © Tous droits réservés - SBC, Frédéric Arnaud
Chapelle St-Barthélemy du château de Pérolles à Fribourg, vers 1518-1520, par un collaborateur de Hans Felder le J., à l’initiative de Christophe de Diesbach comme chapelle privée et mausolée familial.
Liens utiles

Ordonnance fédérale sur la protection des biens culturels - OPBC - 520.31
Service de la protection de la population et des affaires militaires - SPPAM - Protection civile
Biens culturels d’importance nationale dans le canton de Fribourg - Inventaire des biens culturels d'importance nationale (pdf)
Application web-SIG de l'inventaire PBC suisse - Cartographie

Actualités liées