Retour

Suivi de la consommation énergétique d'un bâtiment

Retour

Les degrés-jours, une unité qui parle du froid de l'hiver pour un lieu donné

Définition des degrés-jours et température moyenne

La consommation d'énergie de chauffage est directement liée aux écarts de température qui existent entre l'intérieur du bâtiment et l'extérieur. Les "degrés-jours" permettent de quantifier ces écarts. Pour connaître leur valeur, on calcule la différence entre la température intérieure du bâtiment chauffé (fixée par convention à 20°C en Suisse*) et la température moyenne extérieure. Par exemple, si la température extérieure moyenne du 1er janvier vaut -2°C, les degrés-jours du 1er janvier se montent à 22°C. Et si la température extérieure moyenne du 5 mars vaut 6°C, les degrés-jours se montent à 14°C.

Ce graphique présente la consommation d'énergie d'une maison individuelle pour son chauffage et la production d'eau chaude sanitaire (en bleu) au cours de l'année 2013. L'évolution des degrés-jours (ligne orange) est propre au lieu d'implantation du bâtiment (Granges, en Valais) pour l'année 2013. On constate par exemple que la période "fin mai-début juin" à été froide: il faut en tenir compte si on veut analyser la performance énergétique du bâtiment.

Pour un lieu donné, on peut comptabiliser les degrés-jours d'un seul jour, d'une semaine, d'un mois ou de toute une année. Ainsi, les degrés-jours d'une saison de chauffage est la somme des relevés de tous les jours durant lesquels le chauffage est théoriquement en fonction (jours de chauffage) - c'est-à-dire les jours où la température moyenne extérieure est inférieure à 12°C.

La température moyenne extérieure d'un jour donné est une simple moyenne entre la température minimale de la nuit et la température maximale de la journée. Si le thermomètre descend jusqu'à -4°C au petit matin et remonte jusqu'à +6° dans l'après-midi, la température moyenne de ce jour est de 1°C.

Degrés-jours
Degrés-jours © Tous droits réservés
Degrés-jours
Signature énergétique

La signature énergétique traduit la sensibilité au froid d'un bâtiment, et permet de repérer des problèmes de chauffage autrement inaperçus

Plus il fait froid à l'extérieur, plus la puissance de chauffage doit être élevée pour maintenir la même température à l'intérieur. La signature énergétique est une méthode qui consiste à représenter sur un graphique – idéalement semaine après semaine – la consommation d'un bâtiment en fonction des degrés-jours. Si le chauffage fonctionne bien, les points du graphique tendent à s'aligner sur une ligne droite (la droite de référence). Plus cette droite est pentue, et plus le bâtiment est sensible au froid.
Ce graphique présente la signature énergétique du bâtiment pour l'année 2015, autrement dit sa consommation d'énergie de chauffage en fonction des degrés-jours. Chaque point correspond à un relevé hebdomadaire de la consommation. On constate qu'un point se situe bien au-dessus de la droite de référence: durant quelques jours, la consommation a été anormale par rapport à la météo du moment. Grâce à la signature énergétique, l'anomalie a été détectée dès que le relevé hebdomadaire a été introduit dans ConsoBat, calculateur gratuit, ce qui a permis de corriger le problème.

Signature énergétique

Pour bien interpréter la signature énergétique, on regarde comment les points du graphique sont positionnés par rapport à la droite de référence. Lorsqu'un point (ou un groupe de points) sort de l'axe, il vaut la peine de se demander pourquoi. Dans certains cas, il suffit de mieux régler l'installation de chauffage, ce qui permettra des économies d'énergie. Dans d'autres cas, il faudra investiguer plus avant pour comprendre les raisons de ces anomalies. L'interprétation de la signature énergétique permet notamment de:

  • Repérer rapidement une anomalie de consommation (dès le relevé hebdomadaire du compteur de chaleur).
  • Repérer de mauvais réglages de l'installation de chauffage.
  • Estimer la puissance de chauffage vraiment nécessaire au bâtiment, et constater si l'installation en place est surdimensionnée.
  • Prévoir l'évolution de la consommation d'énergie de chauffage.
  • Quantifier l'efficacité réelle des mesures prises pour économiser l'énergie (isolation, changement de fenêtres, réglages, etc.)
  • Calculer la valeur de l'indice de dépense d'énergie du bâtiment.

* Les degrés-jours ne sont pas calculés dans toutes les régions d'Europe de la même façon. En Suisse, on applique la méthode de la SIA (Société suisse des ingénieurs et des architectes), et on parle des "degrés-jours 20/12" (20°C à l'intérieur / 12°C de température moyenne extérieure comme limite de mise en route du chauffage).

Le calculateur ConsoBat vous aidera à :

  • Détecter des anomalies de consommation qui passeraient autrement inaperçues.
  • Estimer l'efficacité de travaux d'assainissement énergétique: isolation, changement de fenêtres, nouvelle installation de chauffage, etc.
  • Mesurer les effets des réglages du chauffage et de la ventilation - même si la consommation d'énergie du bâtiment n'a pas baissé comme attendu à cause d'un hiver plus froid.

Si on possède déjà les mesures de consommation annuelle d'un (ou de plusieurs) bâtiment(s) sur plusieurs années, il est possible de les introduire dans ConsoBat depuis l'année 2010.

Energy Coach

Energy Coach vous permet d'obtenir des conseils personnalisés dans cinq domaines pour réaliser des économies d’énergie. Vous pouvez personnaliser l'application, choisir les gestes que vous souhaitez appliquer et chaque geste étant quantifié, vous pouvez suivre vos économies en CHF, en kWh et en CO2.

Nouveau : les propriétaires de maisons individuelles de Fribourg et Genève peuvent désormais obtenir des informations sur les subventions cantonales du programme bâtiment. Les cantons de Neuchâtel, Jura, Vaud et Argovie suivront également prochainement.

Engagez-vous dès maintenant pour une vie éco-responsable et fun, tout en soulageant votre porte-monnaie!

Energy Coach
Energy Coach © Tous droits réservés
Energy Coach

Actualités liées