Les bons gestes à adopter pour ne pas polluer les cours d'eau du canton…

22 Juin 2012 -10h00

Chaque année, l'eau de Javel, les herbicides et les produits désinfectants pour les piscines causent des pollutions importantes de cours d'eau et la mort de poissons. Le Service de l'environnement rappelle les bons gestes à adopter pour profiter de l'été et de son jardin sans nuire aux rivières et aux lacs du canton.

Pas d'eau de Javel pour nettoyer les toits

Nettoyer le toit ou les murs de sa maison avec de l'eau de Javel est une pratique qui présente des dangers. Le produit est normalement évacué par le réseau d'eaux claires et aboutit ainsi dans les lacs, les rivières ou les eaux souterraines. L'eau de Javel est un produit qui tue les êtres vivants même en concentration assez faible, d'où sa classification comme biocide. Il attaque certes les mousses et les lichens des tuiles, mais il a aussi des effets particulièrement néfastes pour les eaux et la faune aquatique. Des personnes non-qualifiées proposent régulièrement leurs services pour nettoyer les toitures et les façades : au cas où vous recourez à leurs services, vous devez absolument veiller à ce qu'elles n'utilisent pas de l'eau de Javel ou tout autre produit biocide.

Gratter et frotter reste la solution qui préserve le mieux l'environnement. On peut aussi utiliser un nettoyeur haute-pression qui ne propulse que de l'eau (à faire de haut en bas pour ne pas gicler sous les tuiles) - pour autant que le toit ne contienne pas un ciment avec des fibres d'amiante qu'on risque de disperser. Ceci dit, quelques mousses et lichens créent des petits biotopes intéressants qui ressemblent à ceux qu'on peut voir sur les rochers. Et le bâtiment n'encourt aucune menace.

Herbicides interdits

Il est très pratique de se débarrasser des mauvaises herbes qui poussent autour de la maison et en bordure du chemin avec du désherbant dilué dans un arrosoir ou un pulvérisateur. Mais si un drainage existe dans le sol, ou si une grille d'évacuation des eaux est en contrebas du chemin, la pluie va conduire ces substances actives directement au lac ou à la rivière. Or, ces produits sont très toxiques pour les poissons et les plantes aquatiques.

Depuis 2001 en Suisse, il est interdit d'utiliser des herbicides pour désherber les routes d'accès, les chemins, les places de parking - qu'ils soient recouverts de goudron, de dalles, de pavés ou de gravier. Les bordures en herbe ou en terre sont aussi concernées, ainsi que les toitures et les terrasses.

Attention à l'exploitation de votre piscine

Une mauvaise conception ou une exploitation inadaptée des piscines privées peut également engendrer des pollutions graves des cours d'eau ou des dysfonctionnements dans les stations d'épuration. Il s'agit notamment des atteintes suivantes:

  • mortalité piscicole et destruction de la flore des cours d'eau suite à des rejets de chlore et de détergents dans les canalisations d'eaux pluviales;
  • surcharge hydraulique inutile des stations d'épuration par vidange des eaux de baignade des piscines dans les canalisations d'eaux usées;
  • pollution chronique des eaux ou des boues de stations d'épuration en cas de mauvaise exploitation des installations de traitement et de filtration des piscines.

Ces atteintes peuvent être facilement évitées par une conception et une exploitation correcte des piscines privées, sans surcoût. Le SEn a édicté des prescriptions pour les piscines privées qui rappellent les bons usages.

 

Actualités liées