Le bostryche typographe (Ips typographus) est une espèce d'insectes coléoptères de la famille des Curculionidae, de la sous-famille des Scolytinae, originaire d'Eurasie.
C'est un petit coléoptère ligniforme ravageur des forêts d'épicéas. Il a un corps cylindrique allongé avec des élytres et sa couleur est brun rouge. Son nom vient du grec Bostrukhos, « boucle de cheveux ». C'est un des scolytes les plus répandus et les plus redoutés du point de vue économique en Europe.

Les galeries des bostryches
Les galeries des bostryches © Tous droits réservés

Biologie du bostryche typographe (ips typographus)

  • arbre hôte : l'épicéa (sapin rouge)
  • hibernation: dans les arbres sous l'écorce ou au sol dans la litière
  • essaimage: le premier envol des bostryches pour coloniser de nouveaux épicéas a lieu en avril-mai.

Cycle évolutif

  • le mâle fore une chambre d'accouplement et émet des phéromones attirant les femelles
  • accouplement avec 2 à 3 femelles
  • les femelles creusent des galeries et pondent des œufs dans des encoches latérales
  • chaque galerie mesure jusqu'à 30 cm de long et contient 20 à 60 œufs
  • les larves sortent des œufs et grandissent en creusant des galeries latérales
  • les larves se transforment en nymphes
  • les nymphes se transforment en jeunes coléoptères brun clair
  • les coléoptères adultes brun foncé creusent un trou de sortie et vont coloniser d’autres arbres
  • une génération complète en 7 à 12 semaines (selon la température et la météorologie), 2 à 3 générations par an en plaine contre 1 à 2 en montagne.

Signes d'infestation

  • Sciures au pied des arbres, activité du pic, détachements de plaques d'écorce, rougissements et chutes d'aiguilles.

Conséquences pour l’arbre

  • Le bostryche s'attaque au cambium, tissu vital de l'arbre situé juste sous l'écorce. La circulation de la sève est entravée; ce qui ne permet plus les échanges entre les racines (approvisionnement en eau et sels minéraux) et la couronne (production d'éléments nutritifs par la photosynthèse). L'arbre sèche progressivement sur pied. Un arbre en pleine santé parvient généralement à noyer les insectes dans sa résine.

Pullulation après l’ouragan Lothar

  • L’ouragan Lothar de fin 1999 a cassé ou versé une multitude d’épicéas sur lesquels le bostryche a pu se développer aisément
  • De nombreux arbres restés debout ont été fortement affaiblis par cet ouragan (blessures aux racines) puis par la sécheresse/canicule de 2003
  • Cycle naturel d’élimination des éléments les plus faibles
  • Un retour à une situation normale n’est intervenu qu’à partir de 2008.

Subventions

  • La Confédération et le canton subventionnent les exploitations déficitaires d’épicéas colonisés par les bostryches. Les propriétaires forestiers doivent contacter le forestier de triage préalablement à la réalisation des travaux, afin de définir les mesures phytosanitaires.

Les principes de lutte contre le bostryche

  • Surveiller les forêts, détecter rapidement les épicéas attaqués
  • Abattre les arbres infestés
  • Ecorcer les bois (manuellement ou mécaniquement) ou évacuer les bois en écorce à une distance d’au moins 1,5 km des forêts
  • Déchiqueter ou brûler les déchets de coupe (écorce, cime, grosses branches).

Il faut intervenir systématiquement et intensément dans de courts délais dans la totalité d’un compartiment géographique (par exemple un massif forestier ou une vallée).

Bostryche adulte
Bostryche adulte © Tous droits réservés
Bostryche adulte

Informations supplémentaires

⇒ Retour à la page d'accueil du Secteur Forêt
⇒ Retour à la page Protection des forêts

Contacts

Pierre Cothereau
Collaborateur scientifique
T +41 26 305 23 22
F +41 26 305 23 36
Email

Secrétariat du Service des forêts et de la faune (SFF)
T +41 26 305 23 44
T +41 26 305 23 43
Email

 

 

Actualités liées