Le Service des forêts et de la faune pratique une sylviculture proche de la nature, favorisant le rajeunissement naturel des peuplements composés d'un mélange d'essences en station, préservant la fertilité du sol et conservant le milieu naturel pour la faune et la flore indigènes.

Un petit chêne dont le forestier prend grand soin
Un petit chêne dont le forestier prend grand soin © Tous droits réservés

Dans le canton de Fribourg, il existe 2 types (ou régimes) principaux de sylviculture :

  • Le régime de la coupe progressive consiste à régénérer la forêt sur de petites surfaces. Il s'agit du type de sylviculture le plus répandu dans le canton.
  • Le régime du jardinage consiste à maintenir une couverture du sol de manière permanente en exploitant les arbres de manière ponctuelle. Ce type de sylviculture se pratique dans les forêts mélangées de hêtres, sapins et épicéas, principalement dans les Préalpes.

Qu'est-ce que la sylviculture ?
Du latin “silva”: la forêt
On peut définir la sylviculture comme étant l'art de guider l'évolution naturelle des forêts pour leur permettre de remplir les fonctions qui leur ont été attribuées (production de bois, protection et sociale). 

Sylviculture: Aidons les jeunes!
Sylviculture: Aidons les jeunes! © Tous droits réservés - Zaric
Sylviculture: Aidons les jeunes!

Aidons les jeunes!

Les interventions sylvicoles commencent avec les soins au rajeunissement. Durant cette période, le forestier va aider les jeunes arbres à surmonter la concurrence des autres plantes (par ex. la ronce). 

Un premier choix

Ensuite, durant “l'adolescence” de la forêt, le forestier va sélectionner les arbres qui présentent les meilleures qualités et supprimer ceux qui les gênent.

Sylviculture: Un premier choix
Sylviculture: Un premier choix © Tous droits réservés - Zaric
Sylviculture: Un premier choix
Sylviculture : Favoriser la croissance
Sylviculture : Favoriser la croissance © Tous droits réservés - Zaric
Sylviculture : Favoriser la croissance

Favoriser la croissance

Enfin, le forestier éliminera encore quelques arbres pour permettre aux meilleurs de former de beaux houppiers et de croître jusqu'à la récolte.

Ne pas oublier la relève

Lorsque le moment est venu de couper les vieux arbres, le forestier engage le rajeunissement du peuplement pour garantir la pérennité de la forêt. Il s'efforce de travailler avec le rajeunissement naturel, ne recourant à la plantation qu'en des cas particuliers.

Sylviculture: Ne pas oublier la relève
Sylviculture: Ne pas oublier la relève © Tous droits réservés - Zaric
Sylviculture: Ne pas oublier la relève

⇒ Retour à la page de l'exploitation des forêts
⇒ Retour à la page d'accueil du Secteur Forêt

Contacts

Pierre Cothereau
Collaborateur scientifique
T +41 26 305 23 22
F +41 26 305 23 36
Email

Secrétariat du Service des forêts et de la faune (SFF)
T +41 26 305 23 44
T +41 26 305 23 43
Email

Actualités liées