Adaptations des procédures de qualification de la formation professionnelle initiale en 2020 dans le contexte du coronavirus (COVID-19) - Principe général pour toute la Suisse

9 Avril 2020 -17h44

Sous la direction du Conseiller fédéral Guy Parmelin, la Confédération, les cantons et les partenaires sociaux se sont mis d’accord lors d’un sommet national extraordinaire de la formation professionnelle, qui a eu lieu ce jeudi 9 avril, sur une solution concertée à l’échelle nationale, permettant aux quelques 75'000 jeunes en formation de dernière année d’obtenir leur CFC ou leur AFP malgré les circonstances particulières.

Procédures qualification
Procédures qualification © Tous droits réservés

La solution élaborée par les partenaires de la formation professionnelle tient compte des spécificités de la formation professionnelle, qui est étroitement liée aux besoins du marché du travail. Elle repose également sur le principe d’égalité de traitement, prend en considération les contraintes supportées par les entreprises et se décline de la manière suivante :


Travail pratique
Dans toutes les professions, l’évaluation passe par un examen pratique ou une évaluation des prestations pratiques par l’entreprise formatrice. L’organisation du monde du travail (Ortra) responsable d’une profession proposera la variante qu’elle a choisie pour la mise sur pied d’une procédure réalisable dans toute la Suisse en tenant compte des mesures de protection recommandées par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le choix de la variante s’opère selon le schéma ci-dessous et se base sur les directives suivantes.

Les personnes en formation et les formateurs en entreprises seront informés de la procédure choisie et d'une date d'examens.

 

Partie scolaire
Les "connaissances professionnelles" (CP) et la "culture générale" (CG) sont exemptés d'examen final. Les notes sont calculées à partir des notes d’expérience et également à partir du travail personnel d’approfondissement pour la CG. Des dispositions seront édictées par le Service de la formation professionnelle.

Les personnes en formation de toutes les branches ont ainsi la garantie que les examens de fin d’apprentissage auront lieu d’ici l’été 2020 et qu’ils pourront ainsi poursuivre au mieux leur parcours professionnel.


Examens de maturité
Pour les examens de maturité (maturité gymnasiale, spécialisée, professionnelle et examen passerelle), la Confédération et les cantons entendent également mettre en place des solutions unifiées à l’échelle nationale. Le but est que les candidats de la volée 2020 obtiennent leur certificat de maturité dans les délais et qu’ils puissent s’inscrire à temps dans les établissements du degré tertiaire. Les modalités d’organisation des examens de maturité, compte tenu de la situation extraordinaire actuelle, devraient être fixées d’ici à début mai.


Conclusion de contrats d'apprentissage pour l'année 2020-2021
Si la situation actuelle entrave le déroulement normal du processus de choix d’une profession et notamment l’organisation de stages d’observation ou d’entretiens d’embauche, la crise du coronavirus ne doit en aucun cas affaiblir la formation professionnelle. Aussi, la Confédération, les cantons et les partenaires sociaux en appellent, d’une part, aux entreprises formatrices pour qu’elles continuent à recruter des apprentis dans les mêmes proportions que jusqu'à ce jour et invitent, d’autre part, les jeunes et leurs parents à contacter les entreprises formatrices et les services d’orientation professionnelle, universitaire et de carrière. Dans ce contexte, l’organe de pilotage « Formation professionnelle 2030 », réunissant des partenaires de la formation professionnelle, a mis en place un groupe de travail chargé d’élaborer rapidement des solutions possibles comme le rallongement de la phase de recrutement ou des mesures en matière de communication.

 

Informations complémentaires sur ce lien

Actualités liées