Retour

Dangers de société

Retour

Les dangers de société sont des dangers qui ont leur origine dans des conflits interhumains. Pour le canton de Fribourg trois dangers ont été retenu, à savoir:

Violences sociales

Dangers de société: Violences sociales

Présentation

Les violences sociales sont d’origine endogène, elles sont le fait d’individus ou de groupes d’individus et peuvent toucher des pans entiers de la société.

Dangers

Dans le canton de Fribourg, durant l’analyse des risques, deux différents types de violences sociales, entraînant différents risques ont été retenu:

Violence sociales de type affrontement
Les violences sociales de type affrontement ont pour effet de troubler l’ordre publique et la sécurité de la population. Les dangers lors d’affrontement sont, pour les personnes impliquées et pour les passants, des blessures dues à des coups et des problèmes respiratoires dues aux gaz lacrymogènes. De plus, des dégâts (pillage, vandalisme) matérielles et une éventuelle paralysie des transports causent des pertes économiques.

Violences sociales de type panique
L’effet de panique sur une foule dans des lieux de rassemblement ou de manifestations sportives peut avoir des conséquences catastrophiques selon l’ampleur du rassemblement.

En effet, lors de mouvements de foules, les personnes présentes sont exposées aux risques de se faire piétiner ou asphyxier.

Définitions

Emeute
Soulèvement populaire, agitation, explosion de violence.

Endogène
Qui est produit par la société elle-même en dehors de tout apport extérieur, par opposition à exogène.

Grève
Cessation collective et concertée du travail en vue d'appuyer des revendications professionnelles dont l'employeur a connaissance.

Manifestation
Rassemblement, défilé de personnes organisé sur la voie publique ayant un caractère revendicatif ou symbolique.

Exemples historiques

Juin 2003, Lausanne et Genève
Alors que le sommet du G8 se déroule à Evian, des manifestations anti-G8 sont organisées à Lausanne et Genève. De violents affrontements ont lieu entre la police et les manifestants qui conduiront à l’arrestation de plus de 300 manifestants et à des dégâts chiffrés à plus d’un million de francs.

Mai 1968, France
D’abord un mouvement de révolte étudiante, le mouvement débouche sur des grèves générales et une crise sociale mettant à mal le sommet de l’Etat.
Durant tout le mois de mai, des manifestations émaillées de violences se produisent. Le pays est paralysé par 7 millions de gréviste sur 15 millions de salariés (sans compter le chômage technique).

9 novembre 1932, Genève
Dans le contexte de la monté de l’extrême-droite en Europe, l’organisation d’une manifestation à Plainpalais par l'Union nationale pousse les socialistes à organiser une contre-manifestation. Pour préserver l’ordre publique, les autorités envoient l’armée, qui se sentant menacée ouvrira le feu sur les manifestants de gauche tuant 13 personnes et blessant 65 autres.

17 novembre 1917, Suisse
Lors d’une fête spontanée organisée pour fêter la victoire des bolchéviques en Russie, 3 manifestants et un policier trouve la mort. Un an plus tard, le conseil fédéral envoie des troupes à Zurich de manière préventive et afin d’éviter toute insurrection. En réponse les organisations ouvrières en appelèrent à la grève générale. Elle fut suivie par environs 250'000 travailleurs du 12 au 14 novembre. Trois grévistes furent tués à Granges(SO) le 14 novembre.

Entre 1880 et 1914, Suisse
Dans le cadre du mouvement ouvrier 150 manifestations rassemblant près de 10'000 participants eurent lieu en Suisse.

22 novembre 1832, Zurich
Le jour de commémoration du mémorial d'Uster de 1830, une foule en colère saccagea la filature et atelier de tissage mécanique Corrodi & Pfister à Oberuster. Cet assaut avait pour toile de fond la détresse des petits fabricants de drap et tisserands à domicile de l'Oberland zurichois. A Uster et dans l'Oberland zurichois, 75 personnes furent arrêtées.
 

Actualités liées