Accidents de cheval - 3000 jeunes filles blessées chaque année

23 Mai 2019 -10h39

Chaque année en Suisse, on compte près de 8000 blessés dus à un accident de cheval. Près de 3000 accidents touchent des jeunes filles de moins de 17 ans. Pour que le plaisir de l’équitation ne soit pas stoppé net par une chute ou un coup de sabot, des connaissances approfondies des chevaux sont indispensables. Une formation solide ainsi que diverses mesures de sécurité permettent de réduire le risque d’accident. Le BPA résume ses principaux conseils dans sa nouvelle vidéo.

bpa bfu
logo bpa bfu © Tous droits réservés

Les chevaux sont des animaux craintifs. Ils peuvent avoir des comportements et des réactions imprévisibles.
Néanmoins, les enfants peuvent apprendre l’équitation ou la voltige de manière ludique avec des instructeurs qualifiés dès l’âge de 4 ans. L’équitation rencontre un vif succès surtout auprès des jeunes filles.
Malheureusement, ce sport compte de nombreux accidents. Selon une extrapolation actuelle du BPA, chaque année en Suisse, quelque 8000 personnes se blessent en faisant de l’équitation, dont 3000 jeunes filles de moins de 17 ans. L’équitation représente ainsi l’une des activités sportives les plus dangereuses pour les jeunes filles. Les accidents de cheval engendrent souvent de graves blessures, qui touchent notamment la tête ou laissent la personne paraplégique.


Bien choisir son cours d’équitation
Il est important que les cavaliers débutants – enfants ou adultes – suivent un cours dispensé par un moniteur qualifié dans un centre équestre ou une société hippique pour acquérir les connaissances et les compétences nécessaires. Avant de s’inscrire, il est judicieux de se rendre sur place et d’observer un cours. Au terme de la formation de base, il est recommandé de suivre un cour s permettant d’obtenir le brevet de cavalier. De plus amples informations sont disponibles sur fnch.ch et, pour les jeunes, auprès de tous les services cantonaux Jeunesse+Sport (J+S).


Un bon équipement pour le cavalier et le cheval
De nombreuses blessures à la tête peuvent être évitées grâce à une bombe bien ajustée et conforme aux normes applicables. Le reste de l’équipement des cavaliers et des chevaux doit aussi respecter les exigences de sécurité. Sont également conseillés en plus de la bombe: des bottes d’équitation hautes avec une semelle lisse et un petit talon, un pantalon d ’équitation près du corps, des gants d’équitation ainsi qu’un gilet de protection bien ajusté pour éviter les blessures du tronc. La bombe et le gilet de protection protègent le cavalier non seulement lorsqu’il monte à cheval mais aussi lorsqu’il s’occupe de son fidèle destrier. L’équipement du cheval doit être soigné et en bon état; un contrôle régulier est primordial. Le BPA recommande d’utiliser des étriers de sécurité pour éviter que le pied n’y reste accroché en cas de chute.

 

Actualités liées