Retour
Conjoncture fribourgeoise
Conjoncture fribourgeoise © Tous droits réservés

Évolution des prévisions de variations annuelles réelles du PIB selon différents instituts

Conjoncture fribourgeoise
Conjoncture fribourgeoise © Tous droits réservés

Le PIB est calculé en Suisse par l’Office fédéral de la statistique (OFS) pour les données annuelles et par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) pour les estimations trimestrielles. Par ailleurs, certains instituts comme le KOF ou le BAK Basel et certaines grandes banques produisent régulièrement (en général trimestriellement) des estimations pour les années récentes qui ne font pas encore l’objet de résultats officiels et des prévisions pour l’année ou les deux années suivantes

Prévisions du PIB fribourgeois

Pour 2018 :

  • 2,4% (date de la prévision novembre 2018)
  • 2,3% (date de la prévision novembre 2017)

Pour 2019 : 

  • 1,9% (date de la prévision novembre 2018)

Source : Institut Créa d'économie appliquée de la Faculté HEC de l'Université de Lausanne

 

Prévisions du PIB pour la Suisse

 

  

Explications
  • Par qui et comment est calculé le PIB? Le PIB suisse est calculé chaque année par l'Office fédéral de la statistique. Les principaux ingrédients de cette statistique de synthèse sont la statistique de la valeur ajoutée, basée sur les résultats comptables d'un échantillon d'entreprises, et les statistiques de l'emploi. L'OFS ne fait pas de prévisions. Les premières estimations de l'OFS sont publiées à la fin août de l'année suivante. Les données détaillées viennent en juin de l'année +2. Le PIB fait en outre l'objet d'une estimation trimestrielle par le seco.
  • Comment sont établies les prévisions? Chaque institut garde plus ou moins jalousement ses secrets. En général, les prévisions sont livrées par des modèles économétriques dont on fait varier les paramètres en fonction d'indicateurs avancés.
  • Comment calcule-t-on les PIB régionaux, comme par exemple celui du canton de Fribourg? Les PIB cantonaux de l'OFS sont calculés selon une méthode partiellement "bottom up", ce qui signifie qu'ils sont en partie établis à partir de données statistiques cantonales, de façon autant que possible similaire au PIB national. L'OFS publie ses chiffres annuellement, environ 18 mois après la fin de l'année de référence. Lorsque les PIB de l'OFS sont disponibles, les autres instituts calent généralement leurs estimations sur celles de l'OFS. Les années récentes et les prévisions demeurent l'apanage des instituts de prévision, lesquels utilisent des méthodes dites "top down", qui consistent à répartir une estimation nationale sur les cantons, branche par branche, en fonction de critères comme l'emploi et les salaires. Le détail des recettes de fabrication varie d'un institut à l'autre et n'est généralement pas public.

Actualités liées