Pas de véritables signes de reprise de la conjoncture fribourgeoise

28 Novembre 2012 -15h00

Peu d'évolution dans les indicateurs conjoncturels pour le canton de Fribourg. Comme pressenti il y a trois mois et selon les résultats des enquêtes d'octobre du KOF (Centre de recherches conjoncturelles de l'EPF Zurich), la morosité prédomine. La marche des affaires n'a pas réussi à redécoller, dans l'industrie comme dans le commerce de détail.

La chimie est la seule branche observée où les indicateurs sont favorables, même si la situation bénéficiaire laisse à désirer. La métallurgie et l'industrie des machines et véhicules souffrent particulièrement, concurrence étrangère et force du franc grevant leurs marges. Dans l'ensemble, les chefs d'entreprises restent très réservés dans leur appréciation des perspectives pour les mois à venir. Jusqu'à maintenant au beau fixe, les indicateurs généraux de l'économie fribourgeoise se ternissent. C'est notamment le cas des exportations, dont la croissance tient avant tout aux produits de luxe (horlogerie/bijouterie). Selon les dernières estimations du Créa, le PIB fribourgeois devrait s'apprécier de 0,6% en 2012 et de 0,8% en 2013, soit à un rythme nettement inférieur à celui de l'an passé (1,6%).

Commandez le nouveau numéro

Quelques indicateurs conjoncturels sur notre site :

- Baromètre de l'économie  
- Marche des affaires dans l'industrie - Commerce extérieur
- Emploi - Chômage
- Construction - Ventes immobilières

Le consulter online :
 

Actualités liées