Actualités

Diminution des antibiotiques : cent exploitations recherchées pour participer au projet

Grangeneuve, l'Institut agricole de l'Etat de Fribourg coordonne un projet de diminution des antibiotiques suivi actuellement par 60 exploitations laitières du canton de Fribourg. Cent autres producteurs de lait sont invités à participer au programme innovateur au niveau des mises en valeur des données concernant la santé des animaux de rente. De simple initiative cantonale, le projet a pris de l'ampleur pour devenir un projet phare au niveau fédéral avec le soutien financier de la Confédération. Le projet s'inscrit parfaitement dans la stratégie antibiorésistance StAR de la Confédération, qui veut faire de cette semaine une sensibilisation " pour un bon usage des antibiotiques ".

A l'origine, ce sont les producteurs de lait attentifs à la santé de leur cheptel qui ont approché Grangeneuve pour développer des stratégies alternatives au niveau de la prévention et du traitement des animaux. Ils souhaitaient en effet réduire les antibiotiques administrés à leur cheptel. Le projet est orienté vers la pratique quotidienne des producteurs, avec des stratégies de santé des troupeaux qui peuvent s'appliquer à toutes les exploitations laitières.

Ce projet, mené en partenariat avec la Faculté vétérinaire de l'Université de Berne (Vetsuisse), innove dans la mise en réseau des exploitations et la collaboration plus étroite entre producteurs, agronomes et vétérinaires. " Le projet est pionnier au niveau des mises en valeur des données santé des exploitations laitières. C'est un outil de gestion concret pour l'exploitant qui peut ainsi mieux savoir ce qui se passe dans son troupeau ", explique Jean-Charles Philipona, chef de projet ReLait - Diminution des antibiotiques, au Centre de conseils agricoles de Grangeneuve.

La Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts se réjouit de cette initiative et la soutient. De même, le Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires et le Service de l'agriculture du canton de Fribourg sont associés au programme.

Le projet s'inscrit aussi parfaitement dans la stratégie antibiorésistance StAR de la Confédération, qui prévoit un certain nombre de mesures, dont la semaine de sensibilisation aux antibiotique pour rendre attentif le public à la problématique.

La Confédération suit de près l'expérience fribourgeoise. Elle a accordé son soutien au projet, en reconnaissant son utilité dans le cadre de son programme d'utilisation durable des ressources. Elle pourra aussi utiliser les solutions pratiques trouvées en vue de définir ses propres stratégies dans le domaine.

Compte tenu du soutien financier fédéral, cent producteurs supplémentaires sont recherchés pour collaborer à l'étude. Cela implique de saisir systématiquement les données santé dans les programmes des fédérations d'élevage, de participer aux réunions du réseau et de mettre en place au moins une des stratégies proposées par le projet.

En contrepartie, les producteurs profiteront d'un support de conseil pour améliorer la santé de leurs troupeaux et un forfait annuel leur sera versé. Le projet sera conduit jusqu'en 2024 (2026, si on prend en compte les résultats du monitoring).