Retour
Prise en charge des addictions - Conférence de presse 20.12.2018
Prise en charge des addictions - Conférence de presse 20.12.2018 © Tous droits réservés

Prise en charge des addictions : adaptation de l’offre fribourgeoise en raison de la recrudescence de nouvelles addictions sans substances

Prise en charge des addictions - Conférence de presse 20.12.2018
Prise en charge des addictions - Conférence de presse 20.12.2018 © Tous droits réservés

20 Décembre 2018 - 15h02

Une offre étendue pour la prise en charge de personnes souffrant d’addictions au sens large est prévue pour les années 2018 à 2021, privilégiant la coordination des prestations. Les besoins touchant aux problèmes d’alcool, de tabac, de jeu excessif, d’utilisation excessive d’internet, de pharmacodépendance et de polyconsommation sont prédominants.

De nombreuses réalisations depuis 2012
Depuis quelques années, en matière d’addictions, de nouvelles substances apparaissent et des problématiques comme les addictions sans substance (par ex. jeu excessif) sont en recrudescence. La Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) a donc confié à la Commission cantonale des addictions, en collaboration avec le Service du médecin cantonal (SMC), la tâche de piloter la coordination et de mettre à jour les besoins et les priorités recensés en 2012, dans le Rapport du Conseil d’Etat « Projet de coordination des prises en charge de personnes souffrant d’addictions aux drogues illégales et à l’alcool ».

La mise en œuvre de ce dernier a permis de développer nombre de prestations et de mesures, parmi lesquelles des places d’accueil et un système d’indication pour mineur-e-s, le soutien à l’accès au logement avec suivi social, l’aide aux personnes durant et après leur hospitalisation, des dispositifs d’indication pour adultes, l’accès à une plateforme de conseil en ligne (safezone.ch) ou encore la réalisation d’un centre cantonal d’addictologie dans le chef-lieu du canton.

Continuité et adaptation aux nouveaux besoins
L’offre de prise en charge n’est aujourd’hui plus uniquement orientée sur un comportement spécifique ou une substance particulière. Elle prend en compte les addictions dans leur ensemble.

Pour la période 2018-2021, 19 besoins ont été identifiés dans le « Rapport de Coordination de la prise en charge des personnes souffrant d’addiction – Besoins et priorités 2018-2021 ». Parmi les priorités définies figurent notamment le projet d’un état des lieux de la prise en charge de personnes âgées souffrant d’addictions, l’amélioration de l’accès et du maintien au logement, le soutien à une meilleure insertion sociale ou encore le renforcement de la prise en charge des problèmes d’addictions au HFR et en particulier aux urgences.

La pérennisation du dispositif d’indication pour mineur-e-s, la mise sur pied d’un Forum addictions figurent également dans les priorités 2018-2021, de même que le développement d’un projet pour apprendre à gérer la consommation d’alcool (Alcochoix+). Celui-ci propose un suivi individuel sur plusieurs mois. L’objectif est d’organiser des séances Alcochoix aussi dans le Sud et l’Ouest du canton.

Fribourg pionnier en matière de coordination
Le rapport faisant état des besoins et priorités 2018-2021 tient compte de l’approche fribourgeoise, centrée sur la personne qui souffre d’addiction et non sur les institutions. Dans ce cadre, la constitution du RIFA en 2011, qui lie via une convention les 3 institutions résidentielles Le Tremplin, Le Torry et Le Radeau a été significative. Ainsi, les nouvelles prestations et mesures sont depuis proposées de manière transversale et coordonnée, également avec les autres partenaires publics ou subventionnés du réseau. Pionnier en matière de coordination, le canton de Fribourg a été appelé à présenter son approche à d’autres cantons.

Rapport