Des requérants d'asile appuient le service des patrouilleurs scolaires à Bösingen

26 Avril 2016 -14h45

Les autorités de la commune de Bösingen ne sont pas parvenues à trouver suffisamment de personnes adultes pour le service des patrouilleurs scolaires. Elles ont décidé d'engager des requérants d'asile. Ce projet-pilote sera en phase test jusqu'au début des vacances d'été.

La commune de Bösingen accueille depuis la mi-octobre 2015 des requérants d'asile dans les abris de la protection civile. Actuellement, 49 hommes des pays suivants sont logés dans ce foyer : Syrie, Afghanistan, Erythrée, Ghana, Géorgie, Jordanie, Iran, Irak, Somalie, Sri Lanka, Togo et Nigéria. A l'ouverture du foyer pour requérants d'asile, un partenariat pour des mesures d'accompagnement a été initié entre la commune de Bösingen, la direction de l'école primaire de Bösingen, ORS (en tant que gestionnaire du foyer de requérants) et la Police cantonale. Comme à chaque nouvelle ouverture d'un foyer, la situation à proximité du foyer est évaluée lors de séances régulières entre les autorités cantonales, la commune, la police et ORS Service AG et des mesures sont prises pour palier à d'éventuels problèmes. Dans ce cadre, chaque commune a également la possibilité de roposer des travaux d'intérêt général pour les requérants d'asile.  

Lors d'une séance, la problématique des patrouilleurs scolaires a été mise en avant. Trop peu d'adultes avaient répondu à l'appel de la commune et de l'école pour ce service. L'engagement des requérants d'asile du foyer d'hébergement de Bösingen a été proposée comme programme d'occupation, permettant ainsi de faire face au manque de patrouilleurs scolaires.

 Cette démarche a été examinée au préalable par la Police cantonale et finalement validée. Le conseil communal de Bösingen a décidé par la suite d'engager des requérants d'asile au profit du service des patrouilleurs scolaires. 

Neuf requérants d'asile, âgés entre 18 et 30 ans, se sont ainsi proposés. Ils proviennent de Syrie, d'Afghanistan, d'Erythrée, d'Irak et du Sri Lanka. Nos agents de l'Education routière les ont formés durant deux jours. ORS Service AG a mis à disposition pour cette formation une personne parlant l'anglais et l'arabe.

Les équipes de patrouilleurs scolaires seront toujours composées d'un adulte de la commune de Bösingen et d'un requérant d'asile, engagés pour régler le trafic à la hauteur d'un passage pour piétons au centre du village. Pour les requérants d'asile, il s'agit d'un engagement dans le cadre de leur programme d'occupation. 
 
La population de la commune a été informée de ce projet par le bulletin communal du 14 avril 2016. Pour l'instant, ce projet est en phase test jusqu'au début des vacances d'été.

Actualités liées