Retour

FAQ au sujet des vaccinations

Retour

Les vaccinations sont des mesures préventives qui permettent d'éviter l'apparition de différentes maladies infectieuses pouvant présenter des complications graves. Elles imitent l'immunisation naturelle. Les réactions aux vaccins sont généralement faibles; ces derniers ne provoquent pratiquement jamais les symptômes et les complications de la maladie contre laquelle ils protègent.

Ce site contient des réponses à des questions fréquentes.

Y a-t-il des vaccinations obligatoires ?
Non. Aucun vaccin n'est obligatoire. Par contre, les vaccinations proposées dans le plan de vaccination suisse sont vivement recommandées pour prévenir les maladies et protéger la vie. 

Quelles sont les vaccinations recommandées en Suisse ?
Les vaccinations de base recommandées sont :

Chez l'enfant :
- Di-Te-Per-Pol : diphtérie, tétanos, coqueluche (pertusis), poliomyélite
- Haemophilus Influenza B
- ROR : Rougeole, Oreillons, rubéole
 
Chez l'adolescent :
- Hépatite B
- HPV (Human papilloma virus)
- Varicelle
 
Chez l'adulte :
- Di-Te rappel tous les 20ans
- Coqueluche : 1ère vaccination ou rappel à 25-29ans
 
Chez la personne âgée :
- Grippe
- Di-Te rappel tous les 10ans
 
Les vaccinations complémentaires recommandées sont :
- Pneumocoques pour groupes à risque
- Méningocoques
 
Lien vers le plan de vaccination suisse
 
Pourquoi vacciner mon enfant ?
Pour le protéger contre des maladies qui peuvent avoir des conséquences graves, mais également pour protéger son entourage qui ne peut pas être vacciné pour des raisons médicales (cancer, déficit immunitaire, HIV, ...) ou chez qui la vaccination n'a pas fonctionné. La vaccination est aussi une question de solidarité.
 
Comment puis-je savoir si je suis vacciné  contre la rougeole ?
La méthode la plus sûre est de contrôler votre carnet de vaccination. A cet effet, cette page vous sera utile. Si vous n'avez plus votre carnet de vaccination, que vous êtes dans l'incapacité de vérifier votre statut vaccinal et que vous êtes né après 1964, nous vous recommandons de faire la vaccination.
 
Qu'est-ce que je risque si je ne me vaccine pas ?
Vous risquez de contracter des maladies qui peuvent avoir des conséquences graves, voire mortelles pour vous et votre entourage s'il n'est pas vacciné non plus. De plus, vous êtes susceptibles de transmettre différentes maladies à des personnes fragilisées, aux défenses immunitaires diminuées, qui ne peuvent pas suffisamment se protéger par la vaccination. Si vous voyagez vers des pays moins favorisés (Afrique, Asie, Amérique du sud), vous risquez de contaminer des personnes qui n'ont pas les infrastructures médicales dont nous bénéficions en Suisse et pour lesquelles les conséquences peuvent être graves. 
 
Si je n'ai pas effectué un rappel, dois-je refaire tout le schéma de vaccination ?
Non, le rappel réactivera votre système immunitaire et vous serez à nouveau protégé.
 
J'ai 17 ans et mes parents ne m'ont pas vacciné. J'aimerais remédier à cet état de fait. Que puis-je faire ?
Il faut vous rendre chez votre médecin de famille et lui demander d'effectuer une vaccination de rattrapage. En effet, avec les années, vous avez développé une certaine immunité qui permettra de diminuer le nombre de doses de vaccins. Votre médecin vous conseillera. 
 
Quels sont les risques et les effets secondaires des vaccins ?
Les vaccins ont, comme tous les produits thérapeutiques, des risques d'effets secondaires. Le plus souvent, il s'agit d'une réaction locale (une tuméfaction ou/et un érythème) qui apparait à l'endroit de l'injection. Des réactions indésirables systémiques (fièvre, réaction allergique) sont très rares. Dans tous les cas, le risque représenté par la vaccination est inférieur aux risques représentés par la maladie elle-même.
 
Les opposants à la vaccination disent souvent que les vaccinations affaiblissent le système immunitaire, est-ce vrai ?
Non, au contraire. Une vaccination stimule le système immunitaire.
 
Est-ce vrai que si on subit une maladie on aura une meilleure immunité que si on vaccine ?
Vu qu'on utilise des germes « atténués » (c'est-à-dire morts ou affaiblis) ou seulement des particules de germes, l'immunité est pour certaines maladies moins bonnes que l'immunité causée par la maladie elle-même. Les parents qui veulent que leurs enfants aient une immunité « naturelle » prennent le risque de sérieuses complications (otites, pneumonies, encéphalites). Pour cette raison, il est recommandé de se faire vacciner même s'il n'existe pas une garantie de succès.
 
Mon enfant a eu les deux doses de vaccin contre la rougeole mais il est quand même tombé malade. Est-ce possible ?
Oui, comme c'est le cas pour toute autre mesure médicale une vaccination n'offre pas une garantie de succès absolu. Il est improbable mais tout de même possible qu'une personne vaccinée tombe malade, mais en général avec une évolution beaucoup plus bénigne. 
 
Je suis un homme de 25 ans. Je n'ai pas été vacciné contre la rougeole, mais j'ai eu les oreillons, puis-je faire faire un vaccin uniquement contre la rougeole ?
Il existe un vaccin uniquement contre la rougeole (monovalent). Toutefois, il est recommandé d'effectuer le vaccin combiné. En effet, il vous protégera aussi contre la rubéole, maladie pouvant entraîner des malformations chez le foetus, voire son décès si vous contaminez une femme enceinte. Une vaccination contre une maladie que vous avez déjà eue n'a aucun effet négatif sur votre santé. 
 
Si on ne se blesse pas, est-il nécessaire de faire des rappels contre le tétanos ?
La bactérie responsable du tétanos se trouve partout, en Suisse aussi, particulièrement dans la terre et la poussière ramenée de l'extérieur. Même une petite blessure insignifiante peut être à l'origine d'un tétanos. A titre préventif, il est recommandé d'effectuer un rappel combiné avec la diphtérie, tous les 20 ans. 
 
On n'entend plus parler de diphtérie chez nous, pourquoi se faire vacciner ?
En effet, grâce à la vaccination contre la diphtérie plus aucun cas n'a été enregistré en Suisse depuis 20 ans. Mais la diphtérie sévit cependant encore dans des pays qui ne sont qu'à quelques heures d'avion (Russie, Afrique du Nord, etc.). Il est donc recommandé d'effectuer un rappel combiné avec le tétanos, tous les 20 ans.
 
Ma fille a 18 ans. Elle a été vaccinée contre le méningocoque à l'âge de 13 mois.  Est-il recommandé de faire un rappel maintenant ?
La vaccination complémentaire de base recommande un rappel pour le méningocoque C entre 11 et 15 ans. Mais le rattrapage de la dose de vaccin contre le méningocoque du groupe C est recommandé jusqu'au 20e anniversaire.

Tout sur les vaccinations

Actualités liées