Le paludisme est une infection parasitaire, transmise dans les zones d'endémies par des moustiques vecteurs (anophèles femelles). Les moustiques piquent surtout le soir et pendant la nuit. Le paludisme est répandu dans de vastes régions d'Afrique, d'Amérique centrale et du Sud, d'Asie et d'Océanie. La fréquence du paludisme est sujette à d'importantes variations régionales et saisonnières. Il n'y a pas de transmission interhumaine (toutefois une transmission par du sang infecté est possible).

Le paludisme se manifeste par une montée rapide de la température, dépassant le plus souvent les 40o, accompagnée de frissons, de nausées et de maux de tête. Par la suite, la température redescend pour devenir normale après quelques heures. En général, après 48 heures les mêmes symptômes recommencent. Il est essentiel de commencer le traitement le plus rapidement possible.

Si le voyage comporte un risque d'exposition, il faut envisager trois types de mesures de prévention :

  • lutte contre les piqûres de moustiques (voir ci-dessous),
  • chimioprophylaxie,
  • traitement d'urgence.

Ces mesures préventives varient d'une part en fonction du voyage (destination, durée, période, modalités du séjour) et du voyageur (âge, particularités physiologiques ou pathologiques), et d'autre part en fonction de l'évolution des données épidémiologiques de la maladie et des connaissances scientifiques. Elles doivent donc être réactualisées à chaque voyage et une visite chez le médecin traitant ou un centre de vaccination est conseillée.

Protégez-vous des moustiques le soir et la nuit (que vous preniez une prophylaxie ou que vous partiez avec un traitement de secours) avec des moyens tels que :

  • lotions antimoustiques sur les parties du corps découvertes,
  • vêtements à longues manches et longs pantalons,
  • moustiquaire, si possible imprégnée

 

Actualités liées