Retour

Maladie invasive à méningocoques

Retour

Des cas sporadiques de maladie invasive à méningocoques se rencontrent dans tous les pays du monde. Cependant, dans la ceinture du Sahel (du Sénégal à l'Ethiopie), elle est endémique et il y a chaque année des épidémies pendant la saison sèche et fraiche. En dehors des épidémies, le risque d’infection pour les voyageurs est minime, limité aux contacts étroits avec les populations locales.

La maladie touche avant tout les enfants en dessous de 5 ans, plus spécialement le groupe d'âge de 6 à 12 mois. Cependant, des cas sporadiques ou des petites épidémies peuvent également survenir chez les adolescents ou les adultes. Les populations à risque sont avant tout les collectivités vivant dans des espaces restreints (cantonnements militaires, écoles, bateaux).

Le portage est fréquent. La prévalence du portage ne permet toutefois pas d'apprécier le risque d'épidémie. C'est avant tout la virulence de la souche qui est déterminante.

La vaccination est recommandée aux personnes qui se rendent dans les pays d’endémie pour un séjour de plus d’un mois. Elle est également conseillée lors de séjours courts en zone épidémique, particulièrement lors de voyages impliquant une promiscuité avec la population locale. L’Arabie saoudite exige un certificat de vaccination de la part de tous les voyageurs à l’époque du pèlerinage islamique. La vaccination de base pour les voyageurs comporte 1 seule injection. Un rappel est préconisé après 5 ans.

Documents liés

Actualités liées