Etudes d’avant-projet de 3 routes de contournement

Le Conseil d’Etat a décidé lors de sa séance du 10 décembre 2018 de poursuivre les études d’avant-projet ainsi que, si nécessaire, les acquisitions de terrains de trois routes de contournement : Romont, Kerzers et Prez-vers-Noréaz.

Routes de contournement
Routes de contournement © Tous droits réservés
Contexte

Suite à de nombreux projets de réalisation de routes de contournement, la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC) a mandaté une analyse de 26 projets. Sur la base de cette analyse, le Conseil d'Etat a décidé en 2014 de lancer les études de planification des projets les mieux classés, puis de solliciter un crédit d'engagement pour les études de projet et les acquisitions de terrains des contournements de Belfaux, Courtepin, Neyruz, Prez-vers-Noréaz et Romont. Ceux de Givisiez (liaison A12) et de Kerzers ont été rajoutés par le Grand Conseil le 8 septembre 2016.

Travaux du COPIL « Priorisation des 7 routes de contournement »

Afin de tenir compte des capacités de réalisation dans le canton, il a été décidé de réaliser une priorisation temporelle de ces 7 projets. Pour se faire, le Conseil d’Etat a nommé un COPIL en juin 2017. Chaque projet a été évalué individuellement (notation et pondération des différents critères) par les membres de ce COPIL, et la moyenne des évaluations a permis de proposer au Conseil d’Etat une recommandation de priorisation.

Contournements de Romont, Kerzers et Prez-vers-Noréaz

Le Conseil d’Etat a tenu compte de cette recommandation et a également pris en compte les conditions de réalisation (terrain en mains de l’Etat, remaniement effectué, route en partie déjà existante, etc.) ainsi que la répartition régionale. Il s’est déterminé lors de sa séance du 10 décembre 2018 pour les contournements de :

  • Romont, en débutant par le tronçon nord (entre le giratoire de Chavannes-sous-Romont et le giratoire de la Parqueterie) dont la réalisation est relativement aisée (tracé existant) ; les études du tronçon sud (entre le giratoire de la Parqueterie et celui situé au niveau de la sortie de Nespresso) seront réalisées dans un second temps
  • Kerzers, vu la nécessité de cette route pour l’exploitation d’une gravière inscrite au plan sectoriel pour l’exploitation des matériaux (PSEM) et étant donné qu’une grande partie des terrains sont déjà propriétés de l’Etat
  • Prez-vers-Noréaz, en raison de son coût de réalisation, de l’importance de l’axe reliant les autoroutes N1 et N12, de son potentiel de réalisation rapide ainsi que du fait que les terrains appartiennent déjà à l’Etat

En cas de blocage occasionné par la procédure (oppositions éventuelles) de l’un de ces projets, un projet suivant pourra être repris et faire l’objet d’une nomination de COPIL avec le lancement des études d’avant-projet.

Le Conseil d’Etat a par ailleurs décidé d’approfondir avec l’Office fédéral des routes (OFROU) l’étude de planification du contournement de Givisiez, notamment afin de mesurer les impacts de la route de contournement sur la jonction autoroutière de Fribourg-Sud/Centre et l’autoroute N12.

Documents liés

Actualités liées